La baisse de la Bourse indienne, tout bonus pour l’or ?

0
816
Harmandar Sahib Or Inde

Les importations d’or indiennes devraient bondir durant le 4e trimestre alors que les investisseurs cherchent des alternatives à un marché actions qui s’essouffle et à une roupie en chute libre. Il faut ajouter à ces facteurs le fait que cette période de l’année, festive, est traditionnellement propice à l’achat d’or. Il s’agit de l’analyse posée par de nombreux professionnels du marché.

Une hausse des achats dans le pays situé sur la seconde marche des nations qui consomment le plus de métal devrait supporter les cours, qui se trouvent autour des 1200 $ depuis la fin du mois d’août. Cela devrait également creuser le déficit commercial indien, et donc ajouter un coup de pression sur la roupie, qui a atteint un plus bas record mercredi.

Durant le dernier trimestre de l’année 2018, les importations d’or pourraient grimper de 9 %, par rapport aux chiffres de l’année dernière, pour atteindre 250 tonnes selon Bachhraj Bamalwa, marchand d’or de Calcutta et ancien président de la All India Gems and Jewellery Trade Federation.

« Durant ce trimestre, la demande engendrée par les festivals devrait être robuste. La demande pour l’or d’investissement est également en train de gagner en traction », a-t-il déclaré. (…)

Cela s’explique notamment par le fait que la Bourse indienne est en baisse. Toujours selon Bamalwa, cela a poussé les investisseurs à diversifier leur portefeuille.

L’indice indien NSE a baissé de 7 % après avoir atteint un record au mois d’août. Les contrats à terme ont grimpé de 6 % après la correction enregistrée à la mi-août.

« La roupie ne cesse de baisser, nous ignorons jusqu’où elle plongera. Cela pousse les investisseurs à se protéger du risque en se positionnant sur l’or », a déclaré Daman Prakash Rathod, directeur de MNC Bullion, grossiste de métaux précieux à Chennai.

La valeur de la roupie a baissé de 13 % en 2018, ce qui signifie que l’or, dans la devise locale, est plus cher malgré la baisse du cours du métal jaune de 7,6 % en dollars.

Retour en grâce de l’or

La demande d’investissement pour l’or a baissé depuis 2014, soit depuis le marché haussier des actions sur fond d’espoir d’un boom économique engendré par l’arrivée au pouvoir de Narendra Modi. La hausse de la roupie avait également fait baisser la demande à l’époque.

« Les actions ont doublé en 4 ans. Aujourd’hui, les investisseurs pensent que la marge haussière est limitée. Ils se tournent donc à nouveau vers l’or », a déclaré Ashok Jain, patron du grossiste Chenaji Narsinghji de Mumbai.

Mangesh Parekh, propriétaire d’un magasin de vêtements, a acheté la semaine dernière 2 pièces d’or de 10 g.

« J’ai investi dans les actions via des fonds communs. Vu que les titres baissent, je mets peu d’argent dans l’or », a-t-il déclaré.

Quid des droits de douane sur l’or ?

Les Indiens achètent habituellement de l’or sous la forme de bijoux, mais les investisseurs préfèrent les lingots et les pièces d’or, qui sont plus économiques. Par le passé, l’Inde a augmenté les droits de douane sur le métal afin de doper la valeur de la roupie, vu que l’or est considéré comme une matière première non essentielle.

Mais cette politique pourrait ne pas être viable vu qu’elle dope la contrebande et le marché noir, selon Arshad Ajmera, un autre grossiste de Calcutta. (…)

En ce moment, le ministre des Finances indien n’est pas en faveur d’une hausse de cette taxe. Les investisseurs qui font l’acquisition de métal en ce moment espèrent une hausse de ces droits dans le futur, afin d’augmenter la valeur du métal. « Si le gouvernement augmente les droits de douane sur l’or de 3 %, comme certains le pensent, cela signifie que la valeur du métal augmentera de 3 %. L’or devient plus attractif pour les investisseurs », a déclaré le responsable d’un importateur d’or de Mumbai.

Source : Yahoo