BlackRock : les 4 explications potentielles de la hausse de l’or

0
944
or

Octobre ne fut pas un mois de tout repos pour les investisseurs. Non seulement les marchés actions ont connu leur baisse mensuelle la plus importante de ces dernières années, mais les valeurs refuges traditionnelles telles que les obligations n’ont pas pu compenser les pertes. En conséquence, un portefeuille typique 60 % action/40 % obligations a généré les pertes mensuelles les plus importantes depuis la crise financière.

Il est intéressant de noter que l’or, laissé pour mort, s’est apprécié. Non seulement le métal jaune a rebondi, mais il l’a fait malgré un dollar en hausse. D’où la question : pourquoi l’or grimpe-t-il en ce moment ? 4 explications sont possibles.

L’or est devenu « bon marché »

À long terme, la valeur de l’or a tendance à évoluer de concert avec la masse monétaire américaine, plus précisément avec l’agrégat M2. Le cours de l’or se rapproche d’un ratio 1 avec M2. Cependant, à la fin du mois de septembre, ce ratio est tombé en dessous de 0,7, soit à son plus bas niveau depuis 2005. Lorsque ce ratio est peu élevé, à savoir 25 % en dessous de la moyenne historique (donc en dessous de 0,75), le rendement moyen de l’or dans les 12 mois qui suivent est d’environ 15 %.

performance actifs octobre

Le dollar s’est stabilisé

Si le dollar index se trouve dans la zone haute de son écart de ces 5 derniers mois, il est relativement stable depuis le mois de mai. Il s’agit d’un facteur important vu qu’un dollar qui s’apprécie rapidement, comme nous avons pu le constater depuis la fin du printemps dernier, est historiquement un vent contraire pour le métal jaune. Cette stabilisation du billet vert supprime donc un paramètre défavorable.

Les taux réels semblent plafonner

Outre le dollar, les taux réels en hausse sont l’autre grand défi qui s’est présenté à l’or en 2018. Soit les taux desquels on déduit l’inflation. Entre janvier et octobre, le taux réel sur les obligations à 10 ans a augmenté de 50 points de base. Cependant, il semble aujourd’hui avoir atteint un pic, qui est proche des niveaux records atteints en 2013.

Retour de la volatilité

Si les taux réels et le dollar sont des paramètres fondamentaux pour valoriser l’or, la recherche de la sécurité est un autre grand paramètre qui dicte le cours. À l’exception de la brève correction de février, nous n’avons pas assisté à cette recherche de la sécurité jusqu’il y a peu. Avant la correction récente, les actions américaines se dirigeaient à nouveau vers une hausse annuelle à 2 chiffres. Malheureusement, cette trajectoire plaisante a été interrompue. La volatilité des marchés actions, sous la forme du VIX, a doublé depuis le début du mois d’octobre. C’est important, vu que l’or a historiquement tendance à mieux performer que les actions lorsque la volatilité grimpe. Historiquement, durant les mois où la volatilité progresse de plus de 20 %, l’or surperforme les actions d’environ 5 %.

Conclusion

En bref, la poursuite ou non de la hausse du cours de l’or dépendra grandement du dollar, des taux réels et de la volatilité. Une nouvelle hausse du billet vert devrait probablement interrompre la solide performance récente de l’or. Il faut cependant noter qu’en cas de haute volatilité, surtout dans ce contexte d’incertitude économique, la performance du dollar pourrait être secondaire, car il s’agit d’un environnement dans lequel le métal jaune a historiquement prouvé sa valeur.

Source : BlackRock