Élections US : quel impact sur l’or ce soir ?

0
948
élection US 2020

Les marchés comptent les heures qui nous séparent de l’élection américaine de ce mardi. Selon TD Securities, le plus gros risque est posé par un scénario de retard dans la publication des résultats, ou de contestation de l’élection. On attend également des annonces importantes de politique monétaire de la FED et de la Bank of England.

Une victoire démocrate anticipée par les marchés

En ce qui concerne la soirée électorale, les marchés sont positionnés pour une victoire démocrate. Selon TD Securities, c’est cette issue qui est la plus positive pour l’or.

« Sur notre feuille antisèche pour les élections (…) nous estimons que le marché de l’or anticipe particulièrement le scénario d’un raz-de-marée démocrate. Pour le métal jaune, une élection contestée représente le plus gros risque », ont écrit les analystes de TD.

En cas de vague démocrate, l’or pourrait s’apprécier de près de 3 % d’ici la clôture de mercredi. En cas de report des résultats ou de contestation de ceux-ci, le métal jaune pourrait en revanche se replier jusqu’à 4 %, selon le tableau de TD Securities.

En ce moment, les mouvements de l’or restent confinés dans un écart défini par ses fluctuations des derniers mois. Au moment d’écrire ces lignes, les contrats à terme or de décembre s’échangent à 1.889,9 dollars l’once.

Il n’y a pas que l’identité du président qui importe. La composition du Sénat est également cruciale pour pouvoir évaluer l’amplitude des stimulations fiscales susceptibles d’être adoptées.

Réunions du côté de la FED et de la BoE

Ce jeudi, la FED doit communiquer. Les stratégistes de TD Securities ne s’attendent à rien de neuf : « Nous n’anticipons pas de modification de la politique monétaire de la FED à l’occasion de la réunion de son comité de cette semaine. »

Du côté de la Bank of England, le consensus anticipe une accélération de son QE. La BoE doit également s’exprimer ce jeudi. « Nous nous attendons à une augmentation de 120 milliards de livres sterling de son QE à l’occasion de cette réunion, et ce, afin de permettre à son programme de se poursuivre à un rythme de 60 milliards par trimestre jusqu’à mi-2021 », ont écrit les stratégistes.

TD Securities rappelle aux investisseurs qu’une fois les incertitudes des élections dissipées, la demande d’investissement pour le métal précieux devrait continuer d’augmenter, ce qui est susceptible de permettre à l’or de s’apprécier dans les mois à venir.

Source