ETF, baisse de la production, demande… les facteurs en faveur de l’argent métal

0
820
stock d'argent métal des ETF

Pensez-vous que le cours de l’argent va grimper ? C’est en tout cas mon avis, car j’observe ce qu’il se passe dans le monde des ETF argent. J’observe également attentivement les énormes forces qui s’accumulent pour propulser le cours de l’argent métal à la hausse.

Observez le graphique ci-dessus. Il met en exergue la quantité totale d’argent métal détenu par les ETF spécialisés (ligne en noir). À titre de comparaison, vous pouvez voir en bleu la quantité totale d’or physique détenu par les ETF spécialisés dans le métal jaune.

Je vous en avais déjà parlé la semaine dernière. Depuis, les ETF « argent physique » ont acheté 8 millions d’onces supplémentaires. Dans le même intervalle, les ETF or n’ont fait que l’acquisition de 56 000 onces.

En fait, depuis la fin avril, les ETF argent ont acheté 31 millions d’onces de métal. En ce qui concerne l’or, nous avons connu des évolutions en dents de scie, mais dans l’ensemble cela n’a que peu bougé.

Il y a de quoi être songeur, non ? Pourquoi tous ces achats d’argent physique ? Voici les raisons qui me viennent à l’esprit :

  • Le minerai extrait par les mines est de moins en moins riche en argent métal. Ce qui est logique, vu que les compagnies minières ont tendance à exploiter les filons les plus riches en premier. L’argent, comme l’or, n’est pas disponible en quantités illimitées. C’est pourquoi les mines spécialisées dans l’argent ont vu leur rendement moyen passer de 13 onces la tonne de minerai en 2005 à 7,4 onces la tonne en 2016. Soit une baisse de productivité de 43 % en seulement 12 ans.
  • L’argent est un métal industriel. La moitié de la demande provient de l’industrie. Elle sera affectée par les perspectives industrielles et économiques de la Chine, qui sont en train de s’améliorer. Si la demande d’argent a baissé l’année dernière, elle est en train de remonter en zigzag.
  • La production mondiale d’argent continue de baisser. En fait, la production d’argent a davantage fléchi que sa demande en 2016. Ce qui explique probablement pourquoi son prix a progressé de 9,3 % l’année dernière.

Le Silver Institute a rapporté que la production mondiale d’argent a plafonné en 2015. Il faut des années pour mettre en activité une nouvelle mine. Et, entre nous, il y a très peu de nouveaux projets en cours.

À voir les évolutions des stocks d’argent des ETF, la tendance semble claire : une hausse se prépare. Mais que va-t-il se passer lorsque la demande d’argent va augmenter ? Demande en hausse, production en baisse, on obtient fatalement un déficit.

L’année dernière, le déficit d’argent physique s’est élevé à 52,2 millions d’onces, d’après Thomson Reuters. 2016 fut la troisième année consécutive à enregistrer un déficit d’argent physique. Et cette tendance n’est pas près de s’inverser…

Un nouveau déficit massif se prépare pour 2017

Cette année, nous devrions enregistrer un quatrième déficit d’affilée. Le géant bancaire HSBC l’a estimé à 132 millions d’onces pour 2017, soit plus du double du déficit de 2016. Bien entendu, il y a des désaccords concernant les chiffres de l’offre, de la demande, ou encore les quantités d’argent physique disponibles en surface. C’est ce qui fait un marché. Mais les prévisions en faveur du déficit sont appuyées par des faits bien concrets. Par exemple, la production d’argent du Chili a baissé de 26 % durant le premier trimestre de l’année.

Cela dit, certains vous diront que le marché de l’argent est constamment en déficit depuis un certain temps, et que les marchés semblent ne pas vraiment s’en soucier. C’est vrai… jusqu’à un certain point, c’est-à-dire tant que le déficit peut être couvert par les stocks existants en surface. Des stocks qui ne sont pas inépuisables.

Ce qui nous ramène au graphique en en-tête. Je pense que quelqu’un parie sur l’imminence de ce moment de vérité.

La demande du photovoltaïque pourrait être un facteur clé

L’industrie photovoltaïque pourrait faire la différence. De 57,2 millions d’onces en 2015, elle a consommé 76,6 millions d’onces d’argent en 2016 alors que la demande pour l’énergie solaire ne fait qu’augmenter. Selon les prévisions de GTM Research, le nombre d’installations solaires doublera entre 2015 et 2021. Si on se penche sur les estimations antérieures, on constate que les prévisions concernant le photovoltaïque ne sont généralement pas fiables. Jusqu’à présent, elles sous-estiment systématiquement la demande réelle.

demande panneaux solaires

Néanmoins, ne perdez pas de vue que les fabricants de panneaux photovoltaïques améliorent sans cesse leurs technologies, ce qui permet de réduire la quantité d’argent nécessaire. Malgré ce facteur, les perspectives semblent radieuses.

Nous avons évoqué le long terme, mais quid du court terme ? Je voudrais vous montrer ce graphique, qui provient de mes amis de chez BullionVault.com. Il permet de visualiser les paris des hedge funds sur l’argent métal (vert = hausse, rouge = baisse, gris = cours de l’argent).

positions shorts argent des hedge funds au ComexLes hedge funds parient énormément sur la baisse du métal gris. Mais quand on sait qu’ils ont souvent tort… que se passera-t-il lorsqu’ils devront couvrir leurs positions short ? Si cela devait arriver, le cours de l’argent exploserait.

C’est pourquoi je pense que l’argent pourrait entrer dans un marché haussier. (…)

Sean Brodrick

Article publié le 25 mai 2017 sur UncommonWisdomDaily.com