Hausse violente de l’or alors que Powell passe en mode Draghi

0
8665
Lingots d'or et lingotins

Des achats illimités. La FED a annoncé ce lundi qu’elle allait acheter autant que nécessaire des bons du Trésor et des MBS (titres adossés à des créances hypothécaires) afin de soutenir les marchés financiers. Au final, il n’aura pas fallu grand-chose pour que la FED stoppe ses politiques restrictives pour devenir plus accommodante que jamais.

Les faits donnent raison à ceux qui affirment que rien n’a été réglé depuis la crise de 2008. Il aura fallu un virus pour montrer la fragilité de l’économie et du système financier. Si les choses continuent à ce rythme, la FED aura acheté pour un trillion de dollars d’actifs en 2 semaines. Outre les MBS et les Treasurys qu’elle achète en mode no limit, elle va également faire l’acquisition de parts d’ETF, d’obligations d’entreprise, etc. Powell est en quelque sorte passé en mode Kuroda. Pour le plus grand plaisir de Donald Trump.

Celui qui voyait « de grosses bulles horribles » avant son élection a déclaré : « Je suis content de lui. Je pense qu’il a vraiment compris la situation et il a fait ce qu’il devait. Je pense qu’il sera récompensé pour les décisions qu’il a prises la semaine dernière. Il a vraiment assumé son rôle à l’occasion de celle-ci. Je l’ai appelé je lui ai dit : Jerome, bien joué. Il a été un peu lent à prendre cette voie à mon goût. Mais aujourd’hui, je l’ai appelé pour lui dire qu’il avait fait de l’excellent boulot. Je suis fier de lui. Il fallait du courage. En fin de course, cela portera ses fruits. Mais il n’a pas fini. Il a encore d’autres flèches dans son carquois. Je suis très heureux de ce qu’il a fait. » (source)

À tout cela, il faut encore ajouter les largesses financières que l’administration Trump va accorder à la population, y compris des chèques. En bref, nous sommes en train d’assister à l’application de la théorie monétaire moderne et des hélicoptères monétaires dont nous parlons depuis quelques années. Peu importe les déficits, peu importe la création monétaire, tout cela n’a aucune espèce d’importance. Donald Trump a fait ce que les méchants socialistes qu’il abhorre rêvaient de faire.

Beaucoup de gens semblent oublier que cet argent ne tombe pas du ciel. Ces aides aux entreprises et aux ménages, c’est de la dette. Cet argent destiné à servir l’économie réelle devra être remboursé par quelqu’un. Ce quelqu’un, ce sont leurs bénéficiaires. Le coronavirus vient de pousser un gros coup sur la pédale d’accélérateur de la déliquescence d’un système économique et financier qui repose sur la dette. Son effondrement n’est pas pour demain, mais l’échéance est désormais fort raccourcie. Nous ne nous hasarderons pas à avancer de date. Selon ZeroHedge, dans 10 ans, ce système aura disparu depuis longtemps.

Des pénuries d’or se profilent

Dans ce contexte, les actifs tangibles représentent la seule option pour protéger son patrimoine. Suite à l’annonce de la FED, le cours de l’or a connu sa plus forte hausse quotidienne depuis 2009. Le mouvement se poursuit alors qu’au moment d’écrire ces lignes, le métal jaune a de nouveau franchi la barre des 1 600 $ l’once.

Malheureusement, il est actuellement très compliqué d’acheter de l’or. Les marchands connaissent une demande sans précédent. La plupart des produits sont épuisés, les délais de livraison sont portés à plusieurs semaines… quand elles auront lieu. En effet, sur le court terme on devrait assister à une grosse pénurie. Trois des 4 plus grands raffineurs d’or du monde (Valcambi, Argor-Heraeus et PAMP), qui se trouvent en Suisse, ont annoncé la suspension de leurs activités ce lundi pour une semaine. Heraeus a déjà annoncé que le travail ne reprendra pas avant le 6 avril (source).