Inde : pas de baisse des droits de douane sur l’or, mais réduction des impôts

0
584
Inde Taj Mahal

Les espoirs de Stuart Thomson et d’autres de voir l’Inde réduire les droits de douane de 12,5 % sur les importations de lingots d’or viennent d’être réduits à néant avec la publication du budget indien pour cette année.

Pire encore, Delhi a décidé d’augmenter les droits de douane sur les importations de pièces d’or de 2,5 % afin qu’ils correspondent au taux appliqué aux lingots. Cela dit, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles pour l’or dans ce budget. Afin de relancer l’économie, le gouvernement indien a baissé les impôts du citoyen ordinaire, ce qui devrait doper les achats d’or en 2020. De cet article de l’Hindu Business Line :

« Le budget a augmenté de 2,5 % les droits de douane sur les importations de pièces d’or, qui passent de 10 à 12,5 %. Ils sont désormais égaux aux droits appliqués aux lingots d’or.

La demande pour les pièces et les lingots d’or a doublé durant le trimestre de décembre pour atteindre 45 tonnes. Cette demande fut de 22 tonnes à l’occasion du trimestre de septembre. Cependant, la demande de l’année dernière fut globalement en baisse de 10 % à 145 tonnes. Et ce en conformité avec la faiblesse de la demande mondiale, qui a reculé de 9 % en 2019 pour un total de 690 tonnes.

Pramod Kumar Agrawal, président du Gem and Jewellery Exports Promotion Council of India, a regretté que la demande du secteur pour une baisse des droits de douane sur les importations de lingots d’or à 4 % n’a pas été prise en compte par le gouvernement. Il a également regretté la hausse de 0,5 % sur la taxe des pierres de couleur, vu que le pays importe ce produit pour le transformer et l’exporter par la suite. Au Rajasthan, 150.000 travailleurs sont occupés par le secteur de la taille de ces pierres.

Somasundaram PR, directeur pour l’Inde du World Gold Council, a déclaré que la hausse des droits de douane sur les pièces d’or efface l’anomalie de la différence de traitement entre les lingots et les pièces. Cela va notamment favoriser les monnaies locales qui frappent leurs propres pièces d’or.

Tania Rastogi, directrice de Lala Jugal Kishore Jewellers, affirme que les mesures prises pour doper les revenus des fermiers et pour réduire la fiscalité des classes moyennes indiennes vont améliorer le pouvoir d’achat et la confiance des consommateurs, ce qui devrait être bénéfique pour le secteur de la joaillerie. La prochaine vague d’innovations numériques devrait donner un nouvel élan aux produits numériques de l’or, selon elle.

Ishu Datwani, fondateur d’Anmol Jewellers, pense également que la baisse de la pression fiscale sur l’Indien moyen devrait avoir un impact positif sur les achats d’or dans le pays. »