Or : quand faut-il privilégier le métal physique ou les minières ?

0
1446
lingotins d'or

La plupart des partisans de l’or se demandent probablement, en ce moment, s’il est préférable d’acheter du métal ou les minières. Autrement dit, à combien la hausse de l’or doit-elle s’élever pour que les actions et les ETF des minières se mettent à connaître leur propre hausse.

En résumé, la réponse est la suivante : l’or doit grimper davantage. On ne peut pas investir sans connaître des déceptions et des surprises. Ni sans diversifier son portefeuille. Au plus bas de 2008, j’affirmais catégoriquement qu’il fallait acheter les actions américaines. Aujourd’hui, je recommande aux investisseurs de réduire la voilure sans se retirer complètement.

Les actions, les obligations, l’immobilier et l’or sont des actifs. Ce ne sont pas des jetons de casino. Achetez-les modestement lorsque le prix faiblit, et vendez-les modestement lorsque le prix est fort. C’est vraiment aussi simple que cela.

La situation de l’or est fabuleuse. Le 27 janvier, il a clôturé au-dessus des plus hauts de septembre, ce qui est significatif. Ci-dessous, on peut voir sur le graphique hebdomadaire de l’or que le contexte aussi bien fondamental que technique est magnifique.

Le coronavirus est une affaire sérieuse. Mais il ne s’agit que le dernier de nombreux facteurs positifs pour le métal jaune. La dette publique est un autre élément très important. Les tendances démographiques en Occident et en Chine sont une autre source d’inquiétude.

Chaque mois qui passe, de nouveaux gestionnaires de grandes sociétés achètent de l’or en tant qu’actif respecté. Et ils ont bien raison. Pour les jeunes investisseurs, il est important de ne pas écouter ceux qui sont négatifs à propos de l’or. Il suffit de garder une attitude positive et tout ira bien.

Le secteur indien de l’or milite pour une baisse des droits de douane

L’Inde devrait bientôt annoncer son budget. Le secteur indien de l’or fait à nouveau pression sur le gouvernement afin qu’il baisse les droits de douane massifs sur le métal jaune. Il est clair que cette taxe joue un rôle important dans la baisse du PIB indien, qui a chuté de presque 10 % à moins de 5 %. Cette taxe tue le moral des habitants. Lorsque le moral des entrepreneurs est cassé, la productivité décline de façon inévitable.

Le Premier ministre Modi est mis sous une pression substantielle afin d’inverser ce déclin économique. Il sera probablement cette fois plus ouvert à réduire les droits de douane sur l’or. Ce serait une bonne nouvelle pour les investisseurs occidentaux dans le métal, mais ne vous réjouissez pas trop vite, c’est loin d’être gagné d’avance.

Plus d’infos sur les minières

gdx

Voici le graphique du GDX. Un triangle ascendant est en train de se former, dont l’objectif se trouve à un appréciable 50 $. Il est important pour les investisseurs de s’adapter. Ce qui s’est passé hier ne se reproduit pas toujours demain. Durant la hausse jusqu’au plus haut de 2011, j’insistais sur le fait que les investisseurs devaient se focaliser sur le métal plus que sur les minières. Aujourd’hui, je pense que c’est le contraire.

Depuis le plus bas de 2016 du GDX à 12 $, il a surperformé le métal. Tandis que l’or s’est apprécié de 60 % depuis, le GDX a bondi de 140 %. Mais pour le moment, il s’agit d’un marché dans lequel il est préférable de choisir ses titres. Des actions inconnues au bataillon explosent, tandis que les valeurs sûres (les titres qui constituent la majorité des ETF) sont à la peine. (…)

Les adeptes des théories du complot peuvent craindre que l’État profond ne souhaite pas voir les actions minières bondir en cas de baisse de la Bourse. Seuls la FED et le gouvernement peuvent être les sauveurs économiques, pas l’or ou les actions minières.

C’est possible, mais je pense aussi que des investisseurs en difficulté veulent se débarrasser des titres miniers qu’ils ont achetés il y a quelques années. C’est ce qui explique l’évolution du cours du GDX. Ces investisseurs sont des « mains faibles », même si elles le sont un peu moins que celles qui ont vendu au plus bas en 2016. Je pense que ces ventes sont presque terminées, la formation haussière en fanion semble le confirmer.

Source