L’avenir radieux des actions minières et de l’or, selon Stewart Thomson

0
1599
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

Si l’or respire la forme en ce moment, les perspectives des actions minières sont encore plus radieuses, selon Stewart Thomson, qui annonçait depuis ces derniers mois que le complexe des métaux précieux allait tôt ou tard finir par grimper (source) :

Actions minières : toujours plus haut !

Il y a un an, j’avais prédit que toute baisse des marchés actions américains serait accompagnée par une hausse massive du GDX et du GDXJ (indices minières MP). C’est exactement ce qui a eu lieu.

Cette année, je prédis que tout crash substantiel des marchés actions américains sera de nouveau accompagné par une hausse des valorisations des producteurs d’or. Mais, cette fois, j’anticipe également un bond de la plupart des petits explorateurs du CDNX.

Le plus grand supporter de la création monétaire aux États-Unis, Donald Trump, se vante d’avoir pris au piège les Chinois. Selon le président américain, ceux-ci sont prêts à jeter l’éponge. La réalité est que les grands gestionnaires commencent à être très inquiets à propos des droits de douane.

Voici à quoi ressemble le graphique horrible des actions américaines.

D’un côté il faut respecter l’entreprise privée. D’excellentes sociétés existent et prospèrent dans les nations socialistes d’Europe et en Chine. Et elles continueront à croître. La détermination des entrepreneurs ne doit pas être sous-estimée, même lorsqu’ils évoluent dans les environnements les plus hostiles. De l’autre, alors que les gouvernements prennent des mesures anti croissance telles que les droits de douane et la création monétaire, les marchés actions sont susceptibles de connaître des baisses dramatiques. Ces déclins sont souvent de courte durée, mais aussi très douloureux.

Voici à titre de comparaison le graphique des minières métaux précieux. Je l’appelle le graphique « acheter sans réfléchir », car il n’y a pas vraiment autre chose à faire que d’acheter, acheter et encore acheter. C’est surtout vrai pour ceux qui aiment investir à long terme. Les actions minières or sont incroyablement bon marché par rapport à l’or physique.

Cela dit, je pense que les investisseurs peuvent engranger d’énormes profits en achetant lorsque leur analyse devient déficiente. En effet, de nombreux analystes de l’or ont tenté d’anticiper le plus haut de métal depuis que la hausse a démarré, soit depuis que l’or est à environ 1167 dollars l’once. Ce fut une erreur, et je pense que cela continuera d’en être une durant les mois à venir.

Une formation gargantuesque de poursuite du marché haussier se forme sur le graphique hebdomadaire de l’or. Il s’agit d’une formation de type tête et épaules inversées qui a le potentiel de pousser le métal jaune vers la zone des 2000 $ l’once. Nous ne sommes pas dans une période dans laquelle il faut tenter d’anticiper le plus haut de l’or afin de vendre. En ce moment, il faut acheter, laisser le temps passer et voir ses positions décoller. Voici pourquoi.

Les gestionnaires institutionnels achètent de l’or

Les gestionnaires institutionnels ajoutent de l’or à leur portefeuille. Il ne s’agit pas de hedge funds hautement leveragés qui font des paris au COMEX. Ces institutions n’utilisent pas d’effets de levier. Il s’agit d’acteurs sérieux qui comprennent la nature destructrice des droits de douane de Trump. Ces taxes sont mises en place alors que le cycle économique atteint son pic sur fond d’augmentation incessante des dépenses publiques américaines et de la dette US.

Ce scénario effrayant fait que des gestionnaires superstars tels que Ray Dalio prédisent une sérieuse inflation, peut-être des émeutes.

Des gestionnaires de haut vol craignent l’émergence de la stagflation alors que la FED est contrainte de créer de la monnaie et de baisser les taux pour contrebalancer les effets des droits de douane. Ils n’achètent pas de l’or, de l’argent ou des minières pour empocher des profits à court terme. Il s’agit d’une allocation à long terme.

Voici désormais le graphique fabuleux du GDX. Pour ceux qui cherchent les profits à court terme, il est possible d’acheter sur un mouvement haussier au-dessus de 30 $ en mettant un stop-loss à 27,5 dollars. Un tel scénario ouvrirait la porte à une hausse violente jusqu’à 37-39 $.

Après quoi des positions peuvent être ajoutées durant la correction qui pourrait ramener le GDX a 30 $. Les investisseurs les plus prudents peuvent utiliser des options de vente afin de les rassurer, les autres peuvent simplement acheter.