Le milliardaire Sam Zell investit pour la première fois dans l’or à 77 ans

0
777
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

Les perspectives moroses concernant la production future de l’or ont attiré l’attention d’un milliardaire. À 77 ans, Sam Zell parie pour la première fois de sa vie dans l’or. C’est ce qu’il a déclaré sur l’antenne de Bloomberg, un passage qui a débouché sur l’article suivant :

« J’ai acheté de l’or pour la première fois de ma vie, car il s’agit d’une bonne assurance », a déclaré Sam Zell, fondateur d’Equity Group Investments, à l’occasion d’une interview accordée à Bloomberg TV. « L’offre est en train de baisser, cela aura un impact positif sur le prix », a-t-il déclaré.

Les investissements dans de nouvelles mines ont commencé à s’assécher après la baisse du cours qui a suivi le record de 2011, ce qui n’est pas de bon augure pour la production future. Si le métal jaune est toujours en baisse d’environ 30 % par rapport à son record, les plus gros producteurs se contentent d’acquérir leurs concurrents afin d’augmenter leur production.

« Le capital investi dans de nouvelles mines est presque inexistant », a déclaré Zell. « Tous les fonds disponibles sont utilisés pour acheter des rivaux. »

Les réserves d’or combinées des mines existantes, un indicateur des perspectives de production, ont baissé de plus de 40 % en 2017 par rapport à leurs niveaux records. Cela en raison des coupes claires dans les budgets d’exploration et de développement de nouveaux projets, d’après les données de Bloomberg Intelligence concernant les plus gros producteurs d’or.

McEwen réitère sa prédiction pour l’or de 5000 $ l’once

Juste avant Zell, c’est le fondateur de Goldcorp qui était sur le plateau de Bloomberg TV. Ce vétéran canadien de l’industrie minière aurifère a réitéré sa prédiction de 5000 $ l’once pour le métal jaune. Il a, de son côté, cité l’affaiblissement du dollar et la fin de l’effet de mode pour certains actifs tels que les actions liées au cannabis. Il a déclaré :

« Lorsque les gens arrêteront d’acheter des cryptomonnaies, des biotechnologiques et des actions liées au cannabis, ils vont commencer à s’intéresser de nouveau à l’or. » Lorsqu’on lui a demandé son objectif pour le métal jaune, McEwen a déclaré : « J’ai toujours aimé 2000 $, et après cela 5000 $. » Il faut tout de même tempérer ses propos : il avait notamment prédit de 1700 à 1900 $ pour la fin 2016, lorsque la métal jaune avait clôturé l’année en dessous de 1200 $.

Perte de confiance dans le dollar, fin du marché haussier des actions et craintes concernant l’inflation seront les ingrédients de la hausse de l’or, selon lui.

« Le marché haussier de l’or a démarré en janvier 2016 », a-t-il précisé. « Les gens ne l’ont pas encore remarqué, nous ne sommes qu’à 1/3 du chemin. »