Alors que les marchés américains étaient en congé au lendemain de la fête nationale, les métaux précieux en ont profité pour poursuivre, lentement mais sûrement, leur ascension ce lundi. L’argent a calé sur sa moyenne mobile à 20 jours pour clôturer à son prix d’ouverture. L’or s’est apprécié modestement de 4 $. Mais depuis l’ouverture des marchés asiatiques de ce mardi, les métaux précieux sont à la hausse. L’or a franchi les 1.800 $ pour tester en ce moment sa moyenne mobile à 20 jours (environ 1.805 $). L’argent l’a quant à lui dépassé en s’échangeant à plus de 26,6 $ au moment d’écrire ces lignes.

Les métaux précieux reprennent du poil de la bête tandis que la vigueur récente du dollar s’étiole. Les chiffres de l’emploi américain, ni bon ni mauvais, écartent le risque d’un serrage de vis monétaire plus précoce de la part de la FED, selon Ole Hansen de Saxo Bank. Désormais, on attend le compte-rendu de la réunion du comité de la FED de ce mercredi pour savoir si les 1.800 $ vont devenir le nouveau niveau de support ou si les 1.750 $ seront à nouveau testés dans les jours qui viennent.

Le ministère des Finances russes annonce des achats d’or

La Banque centrale de Russie a beau avoir mis en pause ses achats de métal jaune, cela ne signifie pas que Moscou n’est plus actif sur le marché. Son fonds souverain, après avoir reçu l’autorisation expresse, s’est positionné de façon conséquente sur l’or. Désormais, c’est au tour du ministère des Finances russe d’annoncer des achats d’or.

On ignore quel sera le montant exact de ces acquisitions. Le ministère a simplement communiqué ce lundi qu’il allait acheter dans le mois qui vient pour plus de 4 milliards de dollars de devises et d’or. Ces achats seront effectués quotidiennement à hauteur de 13,5 milliards de roubles entre le 7 juillet et le 5 août. D’après nasdaq.com, qui relaie l’information, c’est la première fois que le ministère des Finances russes inclut l’or dans ses achats de réserves. Ceux-ci sont plus importants que prévu par les analyses, probablement grâce aux rentrées émanant de la hausse constante des prix du pétrole et du gaz. À ce sujet, la dernière réunion de l’OPEP visant à augmenter la production de brut a échoué hier, ce qui a poussé les cours vers de nouveaux sommets.

L’ETF or allemand Xetra Gold reste fortement demandé

Nous vous en avions déjà parlé dans un article précédent. Alors que les ETF or américains se sont séparés du métal dans les mois précédents, la tendance est différente en Europe. Deutsche Börse a ainsi annoncé ce 5 juillet 2021 l’augmentation constante de la demande pour son ETF or Xetra Gold via un communiqué officiel.

Le 30 juin 2021, les stocks d’or de cet ETF ont atteint un record historique de 233 tonnes. Ils ont augmenté de 16 tonnes depuis le début de l’année. Les stocks d’or de Xetra Gold augmentent à chaque fois que des investisseurs achètent des parts via la bourse allemande. Chaque certificat équivaut à 1 gramme d’or.

« Durant le premier semestre de l’année, la demande pour Xetra Gold a de nouveau augmenté. Nos avoirs ont donc atteint un nouveau record de 233 tonnes. Nous assistons à une augmentation de la demande de la part des investisseurs institutionnels et privés », a déclaré Michael Konig, directeur de Deutsche Börse Commodities GmbH, l’émetteur de Xetra Gold.

Les détenteurs de parts de Xetra Gold peuvent se faire livrer le métal. Depuis la création de l’ETF en 2007, 1.552 demandes de livraison ont été enregistrées pour un total de 6,9 tonnes.