Le ratio or/argent à un plus haut historique

0
2653
or et argent

L’or n’assume pas son statut de valeur refuge suite aux remous engendrés sur les marchés par la pandémie de coronavirus. Le mois dernier, les contrats à terme sur l’or ont reculé de 5 %. Même si c’est beaucoup mieux que la chute de 28 % du S&P 500, il reste derrière la performance d’autres valeurs refuges, comme les obligations.

Par exemple, l’ETF iShares 7-10 Year Treasury Bond est en hausse de 7 % sur les 4 dernières semaines. Mais par rapport à l’argent, l’or brille. D’après Marshall Gittler, responsable de la recherche de BDSwiss, de toute l’histoire jamais le ratio or/argent n’a été aussi élevé (donc depuis plus de 5000 ans).

Nous savons notamment qu’en ancienne Égypte, sous le règne du pharaon Menes, le ratio n’était que de 2,5. Durant le règne d’Hammourabi, le ratio était de 6 à Babylone. Ce lundi, il a bondi jusqu’à 124. Le mardi matin, il reculait quelque peu jusqu’à 119. En général, ce ratio augmente lorsque les attentes d’inflation baissent.

« Des attentes plus basses en ce qui concerne l’inflation peuvent signifier plusieurs choses :

  • Les banques centrales baissent leurs taux, ce qui a tendance à faire grimper le cours de l’or ;
  • Une baisse de l’inflation est probablement synonyme d’activité économique en baisse, ce qui impliquerait une baisse de la demande pour l’argent industriel. »

L’analyste a tout de même précisé qu’il n’a pas réussi à établir un lien clair entre activité industrielle et cours de l’argent. Aakash Doshi, un analyste de Citi, a également fait le lien avec l’inflation anticipée :

« Même si une baisse excessive des attentes d’inflation peut être perçue en tant que vent contraire pour l’or, le métal jaune devrait superformer l’argent dans un scénario de déflation et de choc sur la croissance. »

Source