Les effets étonnants des achats de métal des banques centrales sur le marché de l’or

0
991
réserves d'or russes

Le renversement de tendance, des ventes aux achats d’or des banques centrales, a eu un impact significatif sur le marché. Les investisseurs dans les métaux précieux oublient souvent que les banques centrales ont vendu d’énormes quantités d’or jusqu’en 2009. Il est également assez intéressant de constater que les banques centrales sont devenues des acheteuses nettes après la désintégration du système financier en 2008.

Beaucoup de théories existent à propos des raisons derrière la liquidation de l’or des banques centrales. En revanche, on sait que ces ventes, entre 2002 et 2009, ont totalisé moins de la moitié des stocks d’or officiels des États-Unis. De plus, ces ventes d’or ont eu lieu presque simultanément avec la montée en popularité des ETF or. Entre 2002 et 2009, près de 1800 t d’or ont pris la direction des coffres des ETF, qui ont englouti 52 % des ventes d’or des banques centrales durant cette période.

D’après les statistiques du World Gold Council, en seulement 8 ans les banques centrales ont vendu 3425 t d’or, soit la quantité énorme de 110 millions d’onces. Pour vous faire une idée de ce que cela représente, cela correspond à environ 20 % de la production minière mondiale et annuelle. C’est énorme. (…)

Voici un graphique qui met en exergue si les banques centrales furent globalement acheteuses ou vendeuses entre 2002 et 2007.

achats d'or des banques centralesComme on peut le constater, les banques centrales qui ont vendu 110 millions d’onces entre 2002 et 2009 ont acheté 118 millions d’onces entre 2010 et 2017. Ces changements nets sur une période de 16 ans s’élèvent à 228 millions d’onces.

En termes de coût, c’est encore plus significatif. Si les banques centrales ont collecté 53 milliards de dollars grâce au produit de la vente de leur or, les achats se sont élevés à 163 milliards de dollars.

achats d'or CB du mondeSi les banques centrales n’avaient pas vendu leur or avant 2010, elles auraient pu collecter 143 milliards au lieu de 53 millions en repoussant ces transactions. Ce chiffre de 143 milliards est calculé sur base d’un prix de vente moyen à 1300 $ l’once.

Sur les 374 t d’or qui ont été achetées par les banques centrales en 2017, Smaulgld a dévoilé que la Russie a acquis à elle seule 224 t d’or, soit 60 % des achats. Sur la période 2014-2017, la quote-part de Moscou s’est élevée à 40 %.

Si l’Occident continue à diaboliser la Russie, ce pays est économiquement bien mieux positionné si on considère les facteurs énergétiques, de la dette et de l’or. D’après Sputnik News, le ratio dette/PIB de la Russie a baissé jusqu’à 33 %. Faites la comparaison avec le Japon (253 %), les États-Unis (110 %), la France (97 %), le Royaume-Uni (85 %), l’Union européenne (81 %) et l’Allemagne (64 %). (…)

Article de srsroccoreport.com, publié le 4 mai 2018