Les investisseurs dans l’or sont dans un fauteuil (S. Thomson)

0
1432

Les achats d’or alimentés par le Nouvel an chinois et davantage de morts dans le Yémen en guerre ont alimenté une nouvelle hausse solide de l’or. Celui-ci est en train de s’émanciper d’une formation en fanion irrégulière à partir de la zone de support des 1 530-1 550 $. Je m’attends à un retrait quasiment immédiat vers cette zone de support, puis à une hausse erratique jusqu’au plus haut des 1613 $.

Des rumeurs affirment que le gouvernement lourdement endetté des États-Unis a essayé d’éliminer un autre membre de l’armée iranienne (Abdul Reza Shahlai). Les rebelles soutenus par l’Iran pourraient tenter de se venger de cette ingérence américaine. Ils viennent juste de lancer une attaque contre des soldats yéménites soutenus par l’Arabie Saoudite.

Tant que les marchés actions américains continuent de grimper, les médias occidentaux ne souhaiteront pas créer des remous en offrant davantage que la couverture minimale sur ce sujet. Qui est clairement la crise humanitaire la plus horrible de la planète du moment. Il est clair que les investisseurs dans l’or ont une autre opinion sur la situation.

Le World Gold Council vient juste de publier des statistiques fabuleuses à propos de l’or. Peu importe leur âge, les citoyens des 4 coins du monde font davantage confiance à l’or qu’aux devises officielles. Il est très important de noter que cela est également vrai dans des pays occidentaux tels que l’Allemagne et les États-Unis.

Ci-dessous, le graphique hebdomadaire de l’or. Les investisseurs dans le métal devraient être très confiants à propos de leurs positions. J’irais même jusqu’à dire que cela fait 100 ans qu’ils n’ont plus été dans une situation aussi confortable.

Taille du gouvernement, dépenses publiques et dette sont à des niveaux inédits dans presque tous les pays majeurs du monde. Les investisseurs dans l’or peuvent aborder l’avenir avec confiance, car au lieu de tenter de raisonner les gouvernements, les banques centrales les encouragent à davantage de folie avec leurs QE et baisses des taux.

Que dire des marchés actions ? Les élites de Davos semblent être inquiètes, elles favorisent les placements privés. Il y a un transfert progressif des actions cotées des mains fortes vers les mains faibles. Ces dernières sont sûres qu’elles seront en mesure de sortir à temps. Pour l’instant, la Bourse ne semble pas courir le risque de connaître un krach, mais le potentiel de hausse est limité.

Ma recommandation est d’avoir quelques positions sur la Bourse américaine, mais de ne pas se laisser entraîner de trop. Tout simplement parce que l’Amérique est arrivée à un point auquel il est très difficile de générer plus de 1 % de croissance… Sans davantage de dettes et de dépenses publiques en raison de l’endettement et de la dynamique démographique.

Les élites diversifient énormément leur patrimoine dans les placements privés. Beaucoup de ces placements auront lieu en Asie, ce qui pourrait accélérer la dédollarisation. Lorsque les élites questionnent publiquement les titres cotés et les obligations en raison de la dette élevée des gouvernements, les gros patrimoines aiment l’or et Bitcoin, qui peuvent être des investissements supérieurs.