Les manipulations du cours de l’or et de l’argent vont-elles se compliquer ?

0
1292
HFT

Les algorithmes, le trading à haute fréquence et le trading quantitatif prennent une part de plus en plus importante dans les volumes d’échanges des bourses. C’est une telle configuration qui engendre krachs, flash krachs, des pics venus de nulle part alors que le HFT donne le la et que les autres suivent. C’est également une telle configuration qui facilite les manipulations, notamment sur les marchés de l’or et de l’argent.

Mais cela pourrait se compliquer. L’Intercontinental Exchange, ou ICE, va introduire un seuil minimum de 3 millisecondes pour tout ordre sur ses marchés à terme or et argent. C’est ce qu’indique un dépôt réglementaire auprès de la CFTC. De Bloomberg :

« Les marchés à terme de l’Intercontinental Exchange souhaitent se joindre à la bataille contre les traders les plus rapides. La bourse, basée à Atlanta, souhaite introduire une latence de 3 millisecondes sur les ordres passés sur les contrats à terme de l’or et de l’argent, d’après un dépôt réglementaire. La CFTC a demandé ce mercredi des commentaires publics en ce qui concerne cette proposition.

Lutter contre le trading à haute fréquence

Le livre de Michael Lewis de 2014, Flash Boys, a popularisé l’idée d’introduire une latence dans les ordres afin de réduire la vitesse à laquelle les échanges se font dans la finance moderne, et prévenir les abus supposés du trading à haute fréquence. Les personnages de Lewis, les fondateurs d’IEX Group Inc, ont introduit ce genre de latence sur leur bourse en 2016. Une toute petite bourse d’échange spécialisée dans les actions que possède ICE, NYSE American, l’a également fait. Mais cette décision introduirait une telle latence sur les marchés dérivés.

Dans un premier temps, elle devrait concerner les marchés de l’or et de l’argent, sur lesquels les volumes ne sont pas importants. Un porte-parole d’ICE a refusé de confirmer si une telle latence serait introduite sur leurs autres marchés. »

Comme le précise Bloomberg, 3 millisecondes cela représente une latence 10 fois plus élevée par rapport à ce qui est en place chez IEX et NYSE American. Ce qui fait dire à Zero Hedge qu’il s’agit presque d’un aveu d’ICE de la calamité que représente le trading à haute fréquence sur les marchés des métaux précieux. Pour comprendre les conséquences d’une telle décision, il faut bien saisir que les ordres sont passés à la nanoseconde, ce qui signifie qu’en une seule seconde une entité peut passer 1 milliard d’ordres !

Selon le dépôt d’ICE, « Ce court délai aide à rendre le jeu plus équitable, en donnant à tous les traders qui ont des ordres en attente la possibilité de réagir à des changements de prix sur les marchés apparentés ».

Mais le marché principal, c’est le CME

S’il s’agit d’une décision positive, il faut tout de même relativiser sa portée. Le champion incontesté des contrats à terme sur les métaux précieux étant le CME, il ne faut pas s’attendre à des changements concrets, si ce n’est pour les traders (machine) d’ICE qui auront davantage de temps pour annuler des ordres en cours en cas de mouvement soudain. En revanche, si la bourse spécialisée dans les matières premières devait un jour suivre, il s’agirait sans conteste d’un développement important pour les marchés de l’or et de l’argent.