Les spéculateurs sont pessimistes pour l’or et l’argent, ce qui signifie que le plus bas est proche

0
796
pièces d'or et d'argent

Les étoiles, sous la forme des positions tenues par les investisseurs futés et les spéculateurs qui le sont moins, sont à nouveau favorablement alignées pour les métaux précieux.

Voici les positions or et argent du 4 juillet 2017. Vous pouvez remarquer que les spéculateurs (les investisseurs pas très futés) sont devenus beaucoup moins optimistes, donc plus short et moins long, tandis que les banques commerciales (les investisseurs futés) sont devenues beaucoup moins pessimistes. Plus ces deux groupes se neutralisent, à savoir lorsque leurs positions respectives short et long sont plus ou moins égales, plus la possibilité d’assister à une hausse des métaux précieux dans une période d’environ six mois est grande.

engagements des opérateur (cot) or juillet 2017

engagements des opérateur (cot) argent juillet 2017
Voici les mêmes données concernant l’argent, mais sous forme graphique. Les barres du dessus représentent les spéculateurs qui sont long, tandis que celles du bas représentent les positions short des banques commerciales. Lorsqu’elles se rapprochent de zéro, c’est positif.

COT argent 07/2017

Nous y sommes une fois de plus : à la fin d’une période prolongée de correction qui a poussé de nombreux investisseurs à se débarrasser de leurs actions minières. Les prochains mois devraient être bien plus positifs, surtout pour les porteurs des actions minières juniors qui ont été entraînés par la chute du GDXJ.

Jouer sur cet indicateur, à savoir le Commitment of Traders Report, ou COT (rapport sur l’engagement des opérateurs), est bien entendu un passe-temps à côté des véritables forces sous-jacentes qui affectent le prix des métaux précieux. Les conséquences de ces forces, notamment l’accélération de l’endettement dans la plupart des régions du monde et l’inévitable dévaluation en masse, deviendront claires comme l’eau de roche lorsque les banques centrales qui parlent aujourd’hui de « normalisation des taux » et de « réduction de la taille de leur bilan » seront forcées d’admettre que ces vœux pieux sont impossibles. Et que la seule option restante est la monétisation de la dette à perte de vue.

Lorsque ce jour arrivera, peu importe ce que les opérateurs sur les marchés à terme feront, ou le comportement des actions minières juniors. La progression des métaux précieux sera quasiment sans limite lorsque les gros acteurs financiers ayant du cash à ne savoir qu’en faire achèteront tout l’or et l’argent disponibles à n’importe quel prix ou presque.

Article de DollarCollapse.com, publié le 13 juillet 2017