Les super riches accumulent de l’or en dehors du système bancaire

0
6462
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

L’or est vraiment la seule véritable valeur refuge. Le métal connaît une excellente année en 2019. Depuis janvier, son cours a grimpé de près de 20 %. S’il continue ainsi, l’or devrait connaître sa meilleure année depuis 2010.

Dans une note envoyée à leurs clients, les analystes de Goldman Sachs ont expliqué pourquoi les arguments en faveur d’un investissement dans l’or restent solides. Comme nous l’avons expliqué dans notre article d’hier, les craintes d’inflation générée par le débat autour de la TMM, l’inefficacité des banques centrales et les risques politiques devraient pousser le métal jaune vers le haut. L’objectif 2020 de Goldman Sachs pour l’or est de 1600 $.

Cela dit, Goldman Sachs a révélé une autre information importante dans sa note, qui concluait cet article d’hier : la banque explique que les gros investisseurs achètent des lingots pour les stocker en dehors du système financier. Voici le graphique qui montre que la croissance des stocks d’or privés (bleu ciel) bien plus importante que celle des ETF (bleu foncé) :

Les analystes de Goldman ont écrit : « Depuis la fin de 2016, l’augmentation implicite des investissements dans l’or non transparent a été bien supérieure à celle des ETF. » En français simple, cela signifie que pour ceux qui anticipent un scénario catastrophe, posséder de l’or physique est un must.

« Ces statistiques sont cohérentes avec les rapports indiquant que la demande pour les lieux de stockage sécurisés augmente considérablement de par le monde », a écrit la banque américaine.

« Selon nous, les risques politiques expliquent cet état de fait. Si un individu souhaite minimiser les risques de sanctions ou d’impôt sur la richesse, acheter des lingots et les mettre dans un coffre, où ils sont plus difficiles à taxer, semble tout à fait logique.

Enfin, ces achats d’or sont également le reflet du souhait des riches investisseurs de se protéger contre les scénarios politiques et économiques défavorables. Dans une telle éventualité, ils ne veulent pas être exposés à un risque de contrepartie en recourant à des produits qui font appel à des intermédiaires financiers. »

Ces informations confirment également les rapports qui affirment que les super riches investissent dans des bunkers où ils pourront se réfugier en cas de crise aiguë. Il y a eu notamment le fameux article remarquable d’Evans Osnos de 2017, que nous avions traduit à l’époque (« Quand les super riches se préparent à l’apocalypse »), qui expliquait ces préparatifs à l’apocalypse. Le patron d’une société d’investissement avait notamment déclaré au journaliste : « Beaucoup de mes amis achètent des armes à feu, des motos et des pièces d’or. Ce n’est plus rare désormais. »

Source : Yahoo