L’or à la hausse malgré un PIB américain au Q3 supérieur aux attentes

0
728
lingot d'or

Après avoir subi une correction hier, la prévision affirmant que la valeur du PIB allait battre les estimations, et indiquant aux lecteurs de « King World News » d’acheter à la baisse initiale de l’or, parce qu’une baisse serait marquée dans le cadre de la correction, voici ce qu’un ancien associé de « George Soros » a partagé avec « King World News » ce 28 octobre.

Victor Sperandeo gère une fortune de plus de 3 milliards de dollars ; il a fait partie du monde des affaires durant 45 ans ; et, qui plus est, il a travaillé avec des personnes célèbres, à l’instar notamment de Leon Cooperman et de George Soros. Ci-dessous, vous pourrez voir ce que M. Sperandeo avait à dire.

Victor Sperandeo : « La valeur du PIB s’élève à 2,9%, et après une baisse initiale, l’or fait montre d’une réaction splendide. Si vous jetiez un coup d’œil à l’or, ainsi qu’à l’argent, vous verriez dès lors qu’ils devraient, selon toute logique, être négociés en suivant une courbe descendante, mais pourtant la courbe est tout à fait ascendante. Ceci est une action très forte sur le marché de l’or, techniquement parlant, et cette configuration est très optimiste. Il est actuellement attendu que l’or soit négocié au-dessus de 1400 dollars, puis au-dessus de 2000 dollars.

Si vous jetiez un coup d’œil aux taux d’intérêt, vous verriez qu’ils sont en hausse partout dans le monde, et que le marché boursier a été surmonté. En Europe, vous constateriez que les gens passent de la couronne suédoise à la couronne norvégienne. Cette action sur les marchés des changes est une indication supplémentaire que l’Union Européenne se trouve dans une situation de franche difficulté. La Norvège ne fait effectivement pas partie de l’Union Européenne, même si des pactes commerciaux existent bel et bien entre ces deux parties.

La réalité, Eric, c’est que les gens fuient l’Union Européenne, vers des pays qui n’y sont tout simplement pas affiliés. Ceci est un autre point gagnant pour l’or, car si l’Union Européenne venait à s’effondrer, alors le monde se trouverait, lui aussi, dans une situation de dépression ».