L’or au plus haut depuis octobre 2012

0
7988
Lingots d'or

Les contrats à terme sur l’or ont bondi de 7 % en l’espace d’une semaine pour atteindre un plus haut de 7 ans et demi ce jeudi. Le métal jaune est dopé par l’affaiblissement du dollar provoqué par la multiplication des interventions de la FED visant à amortir le choc économique de la pandémie de coronavirus.

Ce jeudi, la FED a dévoilé de nouvelles facilités de crédit et renforcé des programmes existants afin d’offrir pour 2,3 trillions de dollars de stimulations à l’économie.

« C’est extrêmement positif pour l’or, a déclaré Jeff Wright, vice-président exécutif de GoldMining. À long terme, cela va déboucher sur un dollar beaucoup plus faible. »

« L’objectif est de rouvrir l’économie rapidement, mais à long terme cela débouchera sur un dollar faible, ce qui est bon pour l’or », a-t-il déclaré à MarketWatch.

L’or pour livraison en juin a grimpé de 68,5 dollars au COMEX, soit de 4,1 %, pour clôturer à 1 752,8 dollars ce jeudi après avoir atteint jusque 1 754,5 dollars. Ce contrat de juin fut le plus activement échangé depuis octobre 2012, d’après les statistiques de FactSet. Durant cette semaine raccourcie par Pâques, le métal précieux a grimpé d’environ 7 %.

Le contrat à terme argent du mois de mai a grimpé de 5,6 %. Sa hausse hebdomadaire s’est élevée à 9,6 % environ. Vendredi dernier, les échanges au COMEX étaient suspendus en raison du vendredi de Pâques.

Durant la première semaine du mois d’avril, le nombre d’inscriptions au chômage fut de 6,6 millions, pour un total de 16,8 millions durant les 30 derniers jours. La FED tente de « fournir autant d’aide et de stabilité que possible en cette période durant laquelle les Américains doivent rester à la maison pour ne pas propager la pandémie », a déclaré Powell ce jeudi.

Mais même avant la pandémie, « une crise monétaire, économique et financière était inévitable. La pandémie ne fait qu’accélérer et exacerber cette crise inévitable », a déclaré Mark O’Byrne, directeur de la recherche de GoldCore. « L’or a surperformé les autres actifs, il a offert un rendement de 12 % en dollars depuis le début de l’année. Cette surperformance va se poursuivre dans les mois et les années à venir. »

O’Byrne s’est même mouillé en annonçant une prédiction ambitieuse. Il a déclaré à MarketWatch : « L’or à 5 000 $ est une possibilité dans les 12 à 24 mois à venir. »

Le dollar index a, quant à lui, simultanément baissé de 0,6 % à 99,52. L’affaiblissement du dollar peut supporter le cours de l’or.

« Le marché est inondé d’argent créé par les banques centrales de par le monde. Cela explique pourquoi le cours de l’or est dopé alors que nous traversons une période remplie d’incertitudes », a écrit Craig Erlam, analyste senior d’Oanda, dans sa note de recherche quotidienne.

Mercredi dernier, l’or s’était apprécié après la publication du compte rendu de la FED des réunions des 3 et 15 mars qui stipule que le pire scénario de la banque centrale prévoit une reprise l’année prochaine seulement.