L’or s’apprécie après que la FED suggère une pause dans son processus de baisse des taux

0
629
Eccles Building de la Fed

Le cours de l’or a reculé pour ensuite repartir à la hausse mercredi dernier après la 3e baisse des taux de 2019 de la FED, qui a également indiqué qu’elle ne devrait plus agir dans un avenir proche.

La FED a baissé son taux directeur de 25 points de base, qui est désormais de 1,5 à 1,75 %. Dans son communiqué, le comité a supprimé la mention indiquant que la FED s’engage à « agir de façon appropriée afin de prolonger la croissance. » Pour les experts, la suppression de cette mention porte à croire que la FED en a terminé avec ce cycle de baisse des taux.

Un dollar plus faible rend l’or plus attractif pour les acheteurs étrangers. L’essoufflement de la hausse des marchés actions mondiaux en raison de craintes concernant le report de la résolution du litige sino-américain a également soutenu l’or. Elles ont été alimentées par la déclaration d’un membre de l’administration américaine qui a affirmé que l’accord pourrait ne pas être prêt pour une signature au Chili le mois prochain.

« La demande pour l’or restera intacte car la phase 1 de l’accord commercial ne supprimera pas les droits de douane existants… en vertu de la détérioration des conditions économiques et des inquiétudes grandissantes concernant les perspectives économiques mondiales, les valeurs refuges telles que l’or resteront demandées alors que nous nous dirigeons vers 2020 », a expliqué Tan, de FXTM.

Ce mardi, on a pu également constater une 3e baisse consécutive de la confiance des ménages américains en octobre, ce qui a également donné un coup de pouce au métal jaune. D’un point de vue technique, « des signaux baissiers pourraient apparaître en dessous de 1480 $, tandis qu’un rebond au-delà de 1500 $ pourrait ouvrir la voie vers les 1520 $ », a déclaré l’analyste en chef d’ActivTrade, Carlo Alberto De Casa.

« Tant que les prix restent situés au-delà des 1460-1470 $ l’once, la tendance sous-jacente reste positive, malgré la faiblesse récente. »

Les investisseurs continuent également de suivre attentivement le dossier du Brexit. Des élections anticipées auront lieu en décembre après l’accord du parlement obtenu par le Premier ministre Boris Johnson.

Source : CNBC