Stewart Thomson : à quand le prochain mouvement haussier de l’or ?

0
1145
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

L’ETF GOAU continue d’afficher l’action technique la plus impressionnante du complexe des ETF basés sur les métaux précieux. L’affranchissement du cours du biseau descendant est en train de s’opérer sur des volumes en hausse.

goau

L’or a pour habitude de se comporter de façon négative peu de temps avant une réunion du comité de la FED. C’est à nouveau le cas cette semaine. Cette baisse offre un point d’entrée décent pour les amateurs du GOAU. Les investisseurs qui souhaitent empocher du rendement additionnel peuvent également envisager l’achat de 4 à 5 titres qui entrent dans la composition de cet ETF. Il y a plusieurs choix très solides, aussi bien du côté des juniors que des seniors.

Passons aux actions chinoises. Le cycle économique américain a été allongé de façon spectaculaire par les QE, des taux ultra bas et les dépenses publiques financées avec de la dette. Les gestionnaires mainstream entretiennent de grands espoirs de voir les États-Unis et la Chine conclure un accord commercial. Je pense être plus réaliste. « L’accord imminent » ne fera que geler les droits de douane existants. Il devrait néanmoins fournir assez de visibilité aux entreprises.

Je m’attends également à ce que la Banque centrale de Chine fournisse des stimulations en cas d’accord sur un statu quo, ce qui est suffisant pour les gestionnaires. Cela poussera les actions à la hausse, même en l’absence d’une croissance supérieure.

À ce stade avancé du cycle économique, les investisseurs avisés commencent à scruter les signes d’inflation. Les taux bas et les QE ont dopé la dette publique et la vénération des dépenses. L’or et les actions pourraient grimper de concert sur fond de stagnation de la croissance et de détérioration de la dette publique.

Les grands économistes des institutions bancaires s’attendent à une baisse du taux directeur américain demain, qui sera suivie par une longue période de statu quo. La FED anticipe-t-elle à la hausse de l’inflation typique d’une fin de cycle économique ? Je le pense, et si cela devait se produire je pense aussi qu’elle ne relèvera pas les taux. Les élections américaines approchent. Trump devrait annoncer des dépenses électoralistes qui endetteront davantage le gouvernement.

Si les démocrates devaient remporter la présidentielle, leurs actions auront des conséquences bien pires que celles de Trump en termes de déficits.

Argent : un contexte technique impressionnant

Le graphique de l’argent est également impressionnant d’un point de vue technique. Le graphique affiche des biseaux et des triangles bullish à foison.

Du côté de l’or, une figure de type triangle ascendant se forme. Deux clôtures au-delà de 1521 $ sont nécessaires pour obtenir une hausse jusqu’à environ 1566 $. Fondamentalement, la position de l’or est solide. Si Trump ne parvient pas à s’accorder sur une trêve des droits de douane et en l’absence d’une baisse des taux de la FED en décembre, les marchés actions américains pourraient vaciller en janvier.

Soit juste lorsque démarre en Chine la période des fêtes de fin d’année, qui est propice au métal jaune. L’or serait fort demandé en tant que valeur refuge si un tel scénario devait se matérialiser. En cas d’accord, les pressions inflationnistes qui se développent déjà en Chine devraient être exportées vers les États-Unis.

En cas de hausse des bourses mondiales, ces pressions ne seraient que plus fortes. L’or et l’argent partiraient à la hausse, surtout le second. C’est du gagnant-gagnant pour l’or à moyen et à long terme. En ce qui concerne le court terme, c’est le moment d’acheter.

La plupart des gestionnaires estiment que les QE ne sont plus efficaces lorsqu’il s’agit de doper la croissance. Ils le sont toujours lorsqu’il s’agit de gonfler les marchés actions. Cependant, durant la prochaine récession, les QE devraient être plus inflationnistes que déflationnistes.

Or : une zone d’achat majeure, comme en 2013

Lorsque l’or a baissé jusqu’à la zone de support de 1228 $ en 2013, j’avais déclaré qu’il s’agissait d’une zone d’achat majeure. J’avais également averti les investisseurs qu’il faudrait se montrer patient, que l’or allait évoluer en dents de scie pendant plusieurs années avant de repartir à la hausse. C’est exactement ce qui s’est produit. Aujourd’hui, l’or se trouve dans la zone de résistance des 1500 $. La patience qui était requise en 2013 sera à nouveau nécessaire aujourd’hui. Cependant, alors qu’elle se quantifiait en années il y a 6 ans, on la mesure aujourd’hui en mois !

Source