L’or, une arme pour la Chine dans sa guerre commerciale contre les États-Unis (S. Thomson)

0
1300
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

Selon Stewart Thomson, nous n’étions pas encore véritablement dans une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. C’est néanmoins en bonne voie de se matérialiser, et voici les conséquences qui pourraient en découler (source) :

Alors que la prochaine réunion de la FED arrive à grands pas, le cours de l’or continue de zigzaguer vers le bas. Voyez ci-dessous le graphique du métal jaune sur le long terme :

cours de l'or septembre 2018J’ai qualifié les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine d’escarmouches. Depuis le début de ces accrochages commerciaux, les mouvements du yuan par rapport au dollar sont quasiment identiques à ceux de l’or par rapport au dollar.

La levée des droits de douane est négative pour la Bourse chinoise et positive pour le dollar. Ils ne font pas beaucoup de tort à l’économie chinoise et américaine, si ce n’est la création d’une légère inflation.

Cela dit, vu que la Chine exporte beaucoup plus aux États-Unis qu’elle importe de ce pays, la Chine ne peut sortir gagnante de ces accrochages commerciaux. Ce que l’empire du Milieu peut faire, c’est limiter l’exportation de produits dont les États-Unis ont besoin, par exemple de minéraux de terres rares.

Si cela devait avoir lieu, le gouvernement américain réagirait probablement en refusant d’exporter des composants électroniques clés et des produits agricoles. Cette escalade en guerre commerciale en bonne et due forme provoquerait un pic prématuré du cycle économique américain, ce qui mettra un terme au marché haussier de la Bourse.

De plus, le relèvement du taux directeur américain et le resserrement quantitatif de la FED devraient faire plafonner les rachats d’actions. En outre, Trump est sur le sentier de la guerre en ce qui concerne des locomotives des marchés tels que Twitter et Facebook.

En bref, si les accrochages commerciaux entre les États-Unis et la Chine se muent en véritable guerre commerciale au point de nuire à l’économie américaine, Trump sera plus susceptible de recourir à une forme de dévaluation du dollar en tant qu’arme.

Les règles du FMI stipulent clairement que les pays n’ont pas le droit de manipuler leur devise pour régler leur problème de balance commerciale déficitaire. Cela dit, les gouvernements ont l’habitude d’enfreindre les règles.

Des accords du Plaza 2.0 ?

Trump pourrait convaincre d’autres pays membres du G7 d’adopter des accords du Plaza 2.0 pour dévaluer le dollar. S’il devait échouer dans cette entreprise, il pourrait tout simplement choisir d’ignorer le FMI, ou demander au Trésor de démarrer un programme d’achats d’or, ce qui ne serait pas en violation avec les règles du FMI.

Clairement, les meilleurs analystes Forex des grandes banques pensent que les escarmouches commerciales vont bientôt dégénérer en guerre, ce qui entraînera des dévaluations. J’estime les chances d’un tel événement à 50 %, et celles-ci grimpent plus le temps passe.

Les amateurs de l’or devraient sans aucun doute bénéficier d’une escalade de ce différend commercial. En ce qui concerne les actions, en bref les États-Unis sont un pays à la population vieillissante qui est largement inférieure en nombre à celle de la Chine.

Le PIB américain devrait tomber en dessous de 1 à 2 % sur le long terme, tandis que la Chine pourrait enregistrer des taux de croissance de 4 à 5 %. Voyez ci-dessous le cours de la Bourse chinoise.

D’un point de vue technique, cela semble solidement bullish, alors que les droits de douane semblent être intégrés dans les valorisations. Les marchés chinois semblent tout simplement plus propres que les marchés américains. Les actions américaines énergétiques, bancaires et de croissance composent une partie importante de mon portefeuille (et cela risque de ne pas changer de sitôt), mais la Chine est le leader d’une nouvelle ère, d’une haussière de l’or.

Les États-Unis investissent seulement 100 millions de dollars par an dans des projets d’infrastructures, tandis qu’ils empruntent annuellement 500 milliards pour acheter des bombes et des gadgets militaires.

En contraste, la Chine dépense plus d’un trillion dans l’infrastructure mondiale, notamment avec son projet ambitieux de nouvelle route de la Soie.

La Bourse chinoise devrait grimper frénétiquement durant de nombreuses décennies. Tout comme l’or, en raison de la Chine devenue un empire de l’infrastructure qui perçoit l’or en tant qu’actif ultime. En bref : se débarrasser du vieux pour faire place au neuf.