Or à 1.900 $ : opportunité, ou début d’une correction plus prononcée ?

0
2795
lingotins d'or

Nous y sommes. Après des semaines de consolidation, l’or a enfin bougé… à la baisse. Il est en train de tester une zone de support importante, celle des 1.900 $. Ce mouvement baissier l’a poussé en dessous de sa moyenne mobile à 50 jours, un signe négatif. À court terme, la situation du métal jaune semble précaire. Cela dit, toute nouvelle positive sur les fondamentaux pourrait relancer la machine. Il faut se préparer aux 2 scénarios, tout en reconnaissant que le baissier est le plus plausible.

L’or pourrait toucher les 1.765 $ avant de repartir vers 2.300 $

Selon Crédit Suisse, la correction de l’or pourrait le porter jusqu’à 1.765 $. Voici les différents scénarios et niveaux de support et de résistance pour l’or dans les mois et les années à venir.

« L’or devrait poursuivre sa consolidation attendue suite à son mouvement qui l’a porté jusqu’à l’objectif de notre scénario de base de 2.075-2.080 $. Selon nous, la tendance à long terme reste à la hausse, notamment en raison des taux réels et du dollar qui baissent. À court terme, nous penchons pour une consolidation au-dessus des 1.837-1.897 $. Cela correspondrait à un retracement de 23,6 % de la hausse à partir du plus bas de 2018 », a écrit Crédit Suisse.

Cependant, si la tendance baissière à court terme devait durer plus longtemps que prévu, le métal jaune pourrait atteindre 1.765 $, voire 1.726 $, selon la banque. À long terme, elle reste optimiste pour l’or :

« Nous anticipons un mouvement au-delà de 2.075 $. Le prochain seuil de résistance serait alors à 2.175 $, puis à 2.300 $. Après quoi nous devrions connaître une période de consolidation. Si le métal devait néanmoins poursuivre sur sa lancée, ils pourraient alors atteindre 2.417 $. L’objectif à long terme serait ensuite de 2.700 $. » (source)

Le risque de l’or à moins de 1.900 $

En cas de clôture ou de baisse à moins de 1.900 $, on risque de voir toute une série de stop loss être déclenchée automatiquement sur les marchés à terme. C’est à ce moment-là que les bulls devront entrer en action afin de défendre les 1.865 $. Sans quoi nous allons tester les zones de support plus basses mentionnées par Crédit Suisse.