Or : inutile de vous inquiéter, la prochaine hausse va bientôt démarrer

0
2286
pièces d'or et d'argent

Le cours de l’or a pris un coup durant la fin de la semaine dernière. Mais ce n’est pas le moment de s’inquiéter. C’est tout à fait normal au lendemain d’une hausse des taux, nous savons que des taux plus élevés (NDRL : au risque de nous répéter, des taux réels) sont un catalyseur à long terme du cours de l’or. De plus, l’augmentation des incertitudes économiques poussera les traders à se tourner vers le métal jaune.

Les choses se sont déroulées presque comme prévu en ce qui concerne les marchés de l’or et du dollar la semaine dernière, après le relèvement anticipé du taux directeur américain.

La FED a augmenté son taux de 0,25 %, comme prévu. Dans la foulée, le dollar a bondi et l’or a connu un creux temporaire. Nous avons ensuite assisté à un renversement des 2 tendances, ce qui a permis à l’or de passer à nouveau au-delà du seuil psychologique de 1300 $.

Tandis que de nombreux analystes estiment que les projections de la FED en ce qui concerne les taux signifient que l’on peut décemment s’attendre à une 4e hausse cette année, les guerres commerciales qui planent à l’horizon devraient focaliser davantage notre attention. La BCE a emboîté le pas à son homologue américaine en annonçant qu’elle mettra un terme à son assouplissement quantitatif cette année, mais tout en promettant de ne pas toucher à son taux directeur pendant au moins un an.

Après la première salve de Trump sur les importations d’acier et d’aluminium, les partenaires commerciaux des États-Unis ont commencé à riposter. Même au niveau local, des groupes émettent le souhait d’éviter d’acheter ce qui est américain.

En bref, personne ne peut sortir gagnant d’un tel scénario. La vie deviendra plus chère pour tout le monde, ce qui devrait bénéficier au métal jaune. Si la semaine dernière fut brutale pour les investisseurs positionnés pour la hausse de l’or, elle prépare le terrain au prochain bond du cours de l’or.

Comment la hausse des taux a affaibli l’or

La session d’échanges du lundi de la semaine dernière (le 11 juin) a permis à l’or de progresser d’un décent 6 $, ce qui a débouché sur un prix de 1300 $ l’once à la clôture. Mais le sommet prévu le lendemain entre le président Trump et Kim à Singapour a dépassé le métal jaune le jour suivant.

Alors que ce sommet s’est plutôt bien déroulé et qu’il s’est ponctué sur une note positive, même si on a très peu de détails concernant ce qu’il s’est dit, le cours de l’or s’est replié en même temps que les tensions se dissipaient.

Tandis que nous approchions de la date tant attendue du mercredi et la décision de la FED concernant son taux directeur (13 juin), le dollar index a faibli jusqu’à 93,6 pour ensuite bondir en vertu de la posture agressive de la FED.

Mais peu de temps après l’annonce attendue, le dollar index a repris sa baisse pour clôturer à son point de départ, 93,6. L’or a grimpé jusqu’à 1298 $ en anticipation de la hausse des taux, a chuté jusqu’à 1293 $ après la confirmation de la nouvelle pour ensuite grimper jusqu’à 1300 $ et clôturer à ce niveau.

Et tandis que le dollar index répondait au relèvement du taux directeur américain, son comportement fut bien plus vigoureux le jeudi 14 juin.

Il a bondi au-delà de 94 dans la matinée pour ensuite tester la barre des 95 vers 17 heures alors que les marchés digéraient la nouvelle concernant la fin de l’assouplissement quantitatif de 3 trillions de dollars de la BCE d’ici la fin de l’année.

Cela semble avoir fait du tort à l’euro, qui a baissé de 1 % par rapport au dollar. Il est cependant intéressant de noter que même si l’or s’est retranché du niveau de 1310 qu’il avait atteint, il est resté solidement ancré au-delà des 1300 $ malgré la hausse spectaculaire du billet vert.

Puis, le vendredi matin, le cours de l’or s’est effondré.

Le dollar index s’est retranché après avoir atteint un plus haut de 95,12 au début de la session suite à l’annonce des États-Unis de la mise en place de 50 milliards de droits de douane sur des produits chinois, tandis que Pékin promettait des représailles dans la foulée.

L’or s’est maintenu au-delà des 1300 $ jusqu’à un peu plus de 8 heures. C’est alors que la dégringolade a commencé, jusqu’à 1285 $ 1h30 plus tard, tandis que les marchés actions suivaient le même chemin. Mais l’or ne fut pas la seule matière première à souffrir.

L’argent a connu le même sort, ainsi que le pétrole, le cuivre et bien d’autres matières premières. À la fin de l’après-midi, les actions avaient récupéré, sans pour autant passer dans le vert. Le pétrole a chuté de 3,6 % alors que le dollar index bondissait de 150 points de base, passant de 93,3 94,8. L’or a clôturé à 1279 $, en baisse de 1,75 % sur la session.

Mais ne vous inquiétez pas. Ce plongeon du cours de l’or est tout à fait attendu après une telle annonce. Je pense que le décor est simplement planté pour la hausse qui fera atteindre au métal mon objectif. Après tout, l’or reste l’un des actifs les plus sûrs de la planète, alors que cela ne peut aller que de mal en pis.

Article de Peter Krauth, publié le 18 juin 2018 sur Money Morning