Production d’argent métal : ça coince aussi

0
969
lingots d'argent

Tous les experts ou presque de l’industrie minière s’accordent pour dire qu’au mieux la production d’or va stagner, au pire elle va baisser dans les années à venir. Il semblerait que le secteur minier de l’argent soit l’objet de soucis similaires. Selon cet article de SRSroccoreport.com, l’augmentation des coûts de production et la baisse de la quantité de métal présente dans les filons expliquent les soucis rencontrés par ce secteur : 

« Les 2 plus grandes mines du monde spécialisées dans l’argent ont enregistré un déclin substantiel de leur production en raison de l’augmentation de leurs coûts et de la baisse de la densité en argent métal du minerai traité.

Dans ma dernière vidéo (voir lien), j’évoque les changements qui impactent les 2 plus grandes mines d’argent du monde, la mine Cannington en Australie et la mine Fresnillo au Mexique. La baisse de la quantité de métal dans le minerai traité et l’augmentation du prix de l’énergie ont contribué au doublement, voire au triplement des frais de production de nombreuses sociétés spécialisées dans l’argent métal. Les investisseurs qui pensent que le coût de production d’une once d’argent métal est de 5 $, comme c’était le cas en 1999, ne comprennent pas les changements qui transforment le secteur minier de l’argent.

Ils sont notamment trompés par les « cash cost » affichés par les sociétés minières, (…) un indicateur qui ne représente pas du tout les coûts globaux. (…) Hecla Mining évoque par exemple un cash cost de 0,16 dollar par once d’argent métal produite pendant les 3 premiers trimestres de 2017. (…) Pourtant, cette société a enregistré un bénéfice de seulement 4,2 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 417 millions durant cette période. Soit seulement 1 %. (…) »