Stanley Fischer, vice-président de la FED, a démissionné

0
789
Stanley Fischer

À l’occasion d’une annonce choc, le dernier rat à abandonner le navire de la FED en perdition est Stanley Fischer, vu qu’il est beaucoup moins amusant de piloter la première économie mondiale après avoir injecté des trillions de dollars dans l’économie et que vous êtes en train de relever les taux. Le vice-président de la FED a annoncé sa décision de démissionner en date du 13 octobre (un vendredi), pour des « raisons personnelles ». Il a envoyé sa lettre au président Trump. Son mandat s’achevait le 12 juin 2018.

La démission de Fischer porte le nombre de postes vacants du Conseil de la FED de 3 à 4. Il n’est désormais composé que de Brainard, Powell et Yellen. Cela pourrait accélérer la validation du Sénat de la nomination de Randal Quarles au poste de vice-président de la supervision.

À l’occasion de l’une de ses dernières interventions publiques, Fischer avait dénoncé la suffisance face aux risques qui pèsent sur les marchés. Il a noté que le prix des actifs risqués a augmenté durant ces derniers mois sur la plupart des marchés mondiaux, notamment les actions qui atteignent aujourd’hui des valorisations records.

Traduction d’extraits de cet article de Zero Hedge