Stockton, en faillite il y a 6 ans, lance un projet pilote de revenu universel

0
1040

Une ville californienne qui a fait faillite il y a seulement 6 ans va démarrer un projet pilote de revenu universel. Cela devrait stimuler l’économie, paraît-il. Nous avons hâte de connaître les résultats. Voici la nouvelle rapportée par un média californien local, KQED.org :

« Stagnation des salaires. Augmentation du prix du logement. Disparition des emplois de la classe moyenne. Menaces de l’automatisation. Voici les problèmes auxquels les habitants de Stockton doivent faire face. Mais le maire de la ville, Michael Tubbs, affirme que ces problèmes ne concernent pas que sa commune.

“Je pense que Stockton est un symbole des nombreux problèmes qui menacent notre pays”, a déclaré Tubbs.

Stockton fait partie des nombreuses villes de la Baie qui ne bénéficient pas de la richesse produite dans la Silicon Valley et à San Francisco. La ville du comté de Central Valley s’est déclarée en faillite en 2012. Depuis, elle essaye de diversifier son économie centrée sur l’agriculture.

“En tant que maire, je pense qu’il va de ma responsabilité de faire tout ce qui est possible afin que les gens qui composent notre communauté disposent d’un véritable socle économique”, a-t-il déclaré.

Tubbs est le coordinateur d’une initiative visant à sécuriser le futur des résidents : un revenu universel de base. Pendant un an, quelques douzaines de familles de Stockton recevront 500 $ par mois, sans condition.

Dorian Warren est le vice-président de l’Economic Security Project, qui contribue à cette initiative à hauteur d’un montant d’un million de dollars. Il a déclaré que l’objectif est de compiler des données sur les impacts socio-économiques de l’octroi d’un revenu universel.

En plus de suivre à quoi cet argent est alloué, Warren a déclaré qu’ils évalueront comment un revenu universel peut affecter des choses comme l’estime de soi et l’identité. (…)

L’objectif est de démontrer le potentiel du revenu universel et d’encourager d’autres villes à tenter l’expérience. Ce concept a reçu récemment un coup de fouet grâce à de riches personnalités de la Silicon Valley qui s’inquiètent du creusement des inégalités et du futur de la société. Mais l’idée n’est pas vraiment neuve, selon Michelle Anderson, professeur de droit de Stanford.

“Nixon fut le premier à en parler pour apporter une réponse aux pertes d’emplois de la période post-industrielle”, a déclaré Anderson. Avec cette expérience, Anderson affirme que Stockton pourrait découvrir que les stimulations économiques du revenu universel sont supérieures à celles découlant des aides offertes aux entreprises. (…) »