Un ancien de la BCE et de la Bundesbank en appelle à la sortie temporaire de la Grèce de la zone euro

0
605
euro qui brule

Ottmar Issing, ancien économiste en chef et membre du directoire de la BCE et de la Bundesbank, évoque à nouveau des scénarios de sortie de la Grèce de la zone euro, recommandant un congé sabbatique de la zone pour Athènes. Dans une interview accordée au magazine économique Wirtschaftswoche, Issing anticipe la reprise du foyer de la crise de la zone euro.

« La crise de l’euro n’est pas encore terminée », a déclaré l’économiste, qui est l’un des architectes de la monnaie unique. Issing préconise une politique qui inclurait dans les traités européens la possibilité d’une sortie temporaire de l’union monétaire.

« Un congé sabbatique en dehors de l’union monétaire ferait du bien à des pays comme la Grèce. Cependant, cette mesure devrait être accompagnée par des aides massives des autres pays et par une politique économique de croissance. Le retour dans la zone euro devrait être conditionné par l’adoption de réformes fondamentales », a déclaré Issing.

Issing ne fait plus confiance au pacte de stabilité et de croissance, l’un des éléments clés de l’union monétaire et économique.(…) Otmar Issing a vertement critiqué le gouvernement grec, affirmant qu’il conduit toujours « des politiques anti-croissance ».

Il a également critiqué l’Italie en affirmant que le pays « n’a pas saisi la marge de manœuvre qui lui a été offerte par l’économie de dizaines de milliards d’intérêts sur sa dette ». L’article du magazine économique allemand est intitulé « Un économiste requiert un congé sabbatique de l’euro pour la Grèce ». (…)

Source : KeepTalkingGreece.com