Un rapport du Pentagone évoque « l’effondrement de l’empire américain »

0
2901
soldats américains

Une nouvelle preuve irréfutable révèle que le Département américain de la Défense est en train de se réveiller pour prendre conscience de l’effondrement de la primauté américaine et de la désintégration rapide de l’ordre international créé par la puissance américaine depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ce rapport demande l’expansion massive du complexe militaro-industriel afin de maintenir l’accès « aux ressources mondiales ». La vision du Pentagone concernant le futur n’a pas de quoi rassurer. (…)

Une nouvelle étude extraordinaire du Pentagone conclut que l’ordre international mis en place par les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale est en train de « s’effilocher », et pourrait même « s’effondrer » si bien que les États-Unis perdraient leur rôle de leader mondial.

La solution préconisée pour protéger la puissance américaine dans ce nouvel environnement consiste cependant à intensifier le recours aux méthodes du passé : plus de surveillance, plus de propagande (« la manipulation stratégique des perceptions ») et plus d’expansionnisme militaire.

Le document conclut que le monde est entré dans une nouvelle phase de transformation engendrant le déclin de la puissance américaine, la désintégration de l’ordre international tandis que l’autorité des gouvernements ici et là vacille. (…)

Le danger ne provient pas uniquement des grandes puissances rivales comme la Russie et la Chine, toutes les deux définies comme des menaces grandissantes pour les intérêts américains, mais aussi du risque accru d’événements de type printemps arabe. Ces événements se manifesteront non seulement au Moyen-Orient mais aussi partout dans le monde, et pourraient miner la confiance en les gouvernements en place dans un futur proche.

Le rapport, qui se base sur des recherches longues d’un an auprès des agences du Département de la Défense et de l’armée américaine, encourage le gouvernement américain à investir davantage dans la surveillance, dans la propagande via la « manipulation stratégique » de l’opinion publique ainsi que dans une armée américaine « plus large et plus flexible ». (…)

Mais il n’y a pas que la puissance américaine qui est sur le déclin. L’étude de l’US Army War College conclu que :

« Tous les États et toutes les structures d’autorité politique traditionnelles sont sous la pression grandissante de forces endogènes et exogènes… la fracturation du système mondial de l’après-guerre froide s’accompagne de l’effilochage interne du tissu politique, social et économique dans quasiment tous les États du monde. »

Selon l’étude, le constat ne doit pas être considéré comme du défaitisme, mais plutôt comme une prise de conscience : si rien n’est fait pour s’adapter à ce nouvel environnement, les événements mondiaux remettront de plus en plus en question la stratégie actuelle. (…)

Traduction de quelques extraits de l’article du D. Nafeez Ahmed, publié le 19 juillet 2017 sur Insurge Intelligence