Une partisane du standard or à la FED avec Shelton ? Pas si vite, papillon

0
2885
or de la Buba

Judy Shelton a étalé son affinité pour le standard or pendant des décennies, ce qui fait dire à certains que Trump pourrait préparer l’éventuelle restauration de ce système monétaire à l’avenir. Mais c’est aller un peu vite en besogne. Tout d’abord, les politiques de Trump sont loin d’étaler la rigueur qui serait imposée par un standard or. Et Shelton n’a cessé de minimiser son admiration pour le standard or depuis que le président Donald Trump l’a nominée pour un siège au comité de la FED.

Même retournement de veste en ce qui concerne les taux bas, qu’elle a critiqués pendant des années : désormais, elle s’est rangée derrière l’avis du président Trump qui souhaite voir le taux directeur baisser jusqu’à zéro. Elle a également changé d’avis lorsqu’elle disait que la FED n’était pas là pour satisfaire les marchés financiers.

Cela dit, si Trump voulait accélérer la chute du système actuel sans y être directement lié, il ne s’y prendrait pas autrement. Il s’agit néanmoins d’une tentative d’explication un peu tirée par les cheveux, selon nous. Trump est désormais un politicien professionnel, il agit donc en conséquence. Mais revenons à Shelton.

La semaine dernière, elle s’est présentée devant le Sénat afin de répondre aux questions de son comité bancaire, qui doit valider la nomination. Les républicains ne disposent que d’une voix de plus que les démocrates. Cela signifie que sans consensus dans le camp du président Trump, Shelton ne passera pas.

Et il s’avère que 3 sénateurs républicains sont indécis quant à leur support pour Judy Shelton. Mais pas nécessairement pour les motifs que l’on pourrait croire. Par exemple, le sénateur Patrick Toomey a fait passer sur le grill Shelton concernant ses déclarations plus récentes en faveur des taux zéro afin d’empêcher l’appréciation du dollar (conformes à celles de Trump, qui n’a cessé d’attaquer Powell sur ce sujet).

« Je pense que cette course vers le fond qu’est la dévaluation est une voie très, très dangereuse à suivre. Ce n’est pas dans notre intérêt, et ce n’est pas dans le mandat de la FED de la poursuivre », a déclaré Toomey à Shelton durant une audience qui a duré près de 2 heures. « Je ne pense pas que c’est réalisable », a-t-il ajouté. Toomey a ensuite déclaré aux journalistes qu’il hésitait encore à lui apporter son soutien.

Le sénateur Richard Shelby a également émis des réserves à son propos, mais surtout en raison de ses positions en faveur du retour du standard or. Il n’a également pas apprécié sa réponse lorsqu’elle a déclaré « ne pas prétendre être une économiste mainstream ».

En ce qui concerne le standard or, elle a botté en touche en affirmant qu’elle estime qu’il serait utile pour les décideurs de la FED de se pencher sur « l’utilisation historique de l’or ». Elle a insisté en affirmant « qu’avec l’argent, on ne fait jamais marche arrière, on va toujours de l’avant », même si elle a prétendu le contraire dans de nombreux écrits au cours des 40 dernières années.

Le dernier républicain indécis est John Kennedy. Il lui a notamment demandé si elle était en faveur des taux négatifs en cas de récession, et de nouveaux paquets de stimulations monétaires malgré la dette qui se creuse. Il a confirmé son indécision après la séance.

Les démocrates se sont bien entendu fait un plaisir d’insister sur les virages à 180° de Shelton. Elle devrait donc être recalée. Mais en cas de passage, ne retenez pas votre souffle : n’oubliez pas que Greenspan était aussi un partisan du standard or avant sa nomination.

Source des citations