Voici jusqu’où l’or pourrait corriger, selon S. Thomson

0
3480
Or

On l’attendait, cette correction de l’or et de l’argent. On ne l’avait pas forcément anticipée d’une telle brutalité, mais nous y sommes. Après avoir dépassé les 2070 dollars, l’or est bien vite repassé en dessous des 2000 $ et même passer sous la barre des 1900 $ pendant un bref moment. Que va-t-il se passer, désormais ? Voici les zones de support identifiées par Stewart Thomson, ainsi que son opinion concernant la suite des opérations :

Le « trade range »

L’or est arrivé à un point auquel la plupart des horribles nouvelles concernant le coronavirus sont intégrées dans sa valorisation et que l’économie américaine continue de se redresser. Simultanément, Main Street n’a pas dépensé suffisamment les aides dont elle a bénéficié pour créer de l’inflation. Comme je l’ai anticipé depuis plusieurs jours, l’or devrait désormais se stabiliser dans un écart défini… À moins d’un regain d’inquiétude concernant l’inflation du côté des gestionnaires des grandes institutions.

Ci-dessus, le graphique des contrats à terme sur l’or pour livraison en décembre. Les 2090 $ représenteront probablement la zone supérieure de cet écart. Il y a de bonnes zones de support à 2000, 1950, 1850 et 1800 $. Chacune de ces zones de support pourrait représenter la zone basse de cet écart.

Ce sont probablement les acheteurs asiatiques qui vont fixer la partie basse de cet écart. Tandis que les hedge funds occidentaux réduisent leurs positions afin de faire face à leurs appels de marge, les « soldes actuelles » vont permettre aux intrépides acheteurs asiatiques de devenir actifs sur le marché.

Que faire dans la situation actuelle ? Actuellement, j’achète des bijoux en or avec un carat élevé (22 ou 24). On peut acheter des lingotins, des pièces d’or et des ETF à 1850 et 1800 $.

Pourquoi les bijoux ? D’un point de vue émotionnel, c’est plus facile d’avoir des bijoux que d’autres investissements dans l’or. Pour faire simple, c’est parce qu’ils se focalisent sur les bijoux que les Indiens ont été capables d’accumuler autant d’or.

Et l’argent dans tout ça ?

Voici désormais le graphique de l’argent, qui est intéressant. Techniquement, l’argent se trouve dans une meilleure situation que l’or. En cas d’élection de Biden, il y aura probablement de nombreux investissements dans l’énergie verte, ce qui serait une bonne nouvelle pour les partisans de l’argent métal. Même s’il perd, le déploiement du réseau 5G devrait augmenter la demande d’argent, alors que l’augmentation de la production du métal devrait être modeste.

De façon assez étonnante, l’argent pourrait continuer sa marche en avant vers son record historique tandis que l’or se dirige vers l’une de mes zones de support.

Mais peu importe qui, des démocrates ou des républicains, remporte l’élection américaine. Au final, les véritables vainqueurs seront la dette, la création monétaire, les dépenses publiques et la recherche d’un bouc émissaire qui pourrait faire résonner les tambours de la guerre.

Les investisseurs doivent rester concentrés sur la situation d’ensemble. À savoir sur l’obsession des gouvernements à vouloir régler chaque crise avec de la dette, de la création monétaire et la recherche d’un coupable. Cette folie est particulièrement visible aux États-Unis, mais il s’agit d’un problème mondial. Depuis 2008, la plupart de l’argent créé par la Fed a pris le chemin du gouvernement et des banques. Mais maintenant, il commence à arriver dans les poches de Main Street. Cela va créer un choc inflationniste vicieux. Mais il faudra être très patient pour le voir se matérialiser.

Source