Voici pourquoi la Russie vend ses obligations américaines

0
555
Moscou (Russie)

On sait que, récemment, la Russie s’est débarrassée en un mois de la moitié de ses obligations américaines via sa banque centrale. Un mouvement aussi spectaculaire qu’inattendu. Si on peut se douter des raisons qui ont poussé Moscou à prendre une telle décision, voici les explications officielles de la Banque de Russie via cet article de RT, publié le 19 juin 2018 :

La Banque centrale de Russie prend habituellement en compte tous les facteurs et tous les risques pour définir l’allocation de son portefeuille, a déclaré la responsable de l’institution financière alors qu’on lui demandait des explications concernant la vente massive d’obligations américaines par la banque.

« Nous poursuivons une politique d’allocation diversifiée et sûre », a déclaré la gouverneure de la banque Elvira Nabiullina alors qu’elle était interrogée par la chambre basse de la douma. « Nous évaluons les risques financiers, économiques et géopolitiques lorsque nous décidons de l’allocation des réserves financières du pays. »

Ces commentaires ont été faits peu de temps après la publication des dernières statistiques qui ont montré qu’en avril 2018, la Banque centrale de Russie s’est débarrassée d’obligations américaines pour environ 47 milliards de dollars. Un montant qui représente environ la moitié du portefeuille que détenait la Russie à cette date. Cette décision a fait reculer la Russie de 6 places au classement des plus gros porteurs d’obligations américaines étrangers. Elle est désormais classée 22e. Nabiullina a refusé de dévoiler ce que la banque centrale a fait depuis.

« Nous révélons les informations concernant nos investissements avec une latence de 6 mois. Il s’agit de la politique de la banque centrale », a-t-elle déclaré. « Nous ne dévoilons pas d’informations récentes vu que nous sommes l’entité qui possède le plus de réserves russes. Lorsque nous publions les chiffres, l’intégralité de la nouvelle structure sera clairement plus visible. »

Les Treasuries sont des obligations américaines dont la maturité est de 10 années minimum. Ces obligations paient 2 fois par an des intérêts. La vente graduelle de la dette américaine détenue par la Russie a démarré en 2011. Le mouvement s’est accéléré durant ces dernières années suite aux rounds de sanctions imposés par Washington contre Moscou. Jusqu’à présent, la Russie a réduit son portefeuille d’obligations américaines de plus de 2/3 : il est passé de plus de 150 milliards de dollars à moins de 50 milliards.

Les tensions géopolitiques mondiales ont poussé d’autres pays à réduire leur exposition à la dette américaine. La Turquie, qui a commencé à rapatrier l’or qu’elle détient aux États-Unis, a presque réduit de moitié son portefeuille de Treasuries, passé de 62 milliards en novembre à 38,2 milliards en avril. La Norvège a également réduit son exposition de 40 % depuis septembre 2017.