La pénurie d’or va entraîner l’explosion du cours

La pénurie d’or va entraîner l’explosion du cours

0

COMEX-stock-OrD’après l’article de Grant Williams publié sur KWN :

Depuis le massacre d’avril du cours de l’or sur le COMEX, le métal physique ne cesse de quitter les stocks des banques de lingots alors que les gens essaient de mettre la main sur la seule chose qui permet de se protéger contre une explosion des marchés.

Il est extrêmement rare de voir le prix de quelque chose baisser si vite, tout en provoquant une demande aussi spectaculaire que la chute. Je pense que l’explication à ce phénomène réside dans le graphique ci-contre.

Pénurie d’or : les investisseurs informés veulent mettre la main sur le métal physique

La chute spectaculaire du cours de l’or coïncide presque exactement avec la demande de la Bundesbank, qui a demandé à la Fed de New York de lui restituer 300 tonnes de son or. Une opération qui prendra 7 ans pour être finalisée.

Cela fait des années que les banques centrales louent leur or aux banques de lingots à 0 % d’intérêt. Mais désormais, elles doivent mettre la main sur, potentiellement, des centaines de tonnes d’or.

Heureusement pour elle, la structure du marché leur permet de manipuler le marché, de faire baisser les prix afin de limiter la casse. Mais cela ne pourra pas durer (voir notre article qui explique en détail la manipulation du cours de l’or par le COMEX).

Depuis le début de l’année, les ETF ont perdu 30 % de leurs stocks d’or physique. On nous raconte que cela est bearish pour l’or, en occultant la destination du métal physique.

Depuis le défaut en douce d’ABN-AMRO, les personnes qui veulent s’assurer de posséder du physique ont pris livraison de leur or auprès du COMEX afin de le stocker dans des endroits plus sûrs. Ce qui signifie que le COMEX dispose de moins en moins de stocks, alors que les demandes de livraison augmentent.

La pénurie ne pourra donc que s’accentuer, et lorsque les signes de celle-ci seront évidents pour tout le monde, la hausse du cours de l’or n’en sera qu’encore plus spectaculaire.