La Russie pourrait devenir le second producteur mondial d’or cette année

0
4052
mine d'or

Le premier semestre 2014 a été le témoin d’une grosse augmentation de la production russe d’or. Si la tendance continue, la Fédération de Russie pourrait ravir à l’Australie la seconde place du classement des nations qui extraient le plus d’or.

En plus de détenir la première place du classement des banques centrales qui ont le plus acheté d’or cette année, la Russie est bien positionnée pour gravir d’un échelon le classement des pays qui produisent le plus d’or au monde, et donc de détrôner l’Australie.

L’année dernière, la Russie a extrait un peu moins de 8 millions d’onces d’or, soit environ 248,5 tonnes, tandis que l’Australie en a extrait 8,53 millions d’onces, soit 265,3 tonnes. Cependant, durant les 6 premiers mois de l’année 2014, la production russe a enregistré une hausse de 26,6 %. Si cette tendance haussière devait continuer durant le second semestre de l’année, la production russe pourrait dépasser les 10 millions d’onces en 2014, soit 314,6 tonnes. Cependant, il ne s’agit que d’une hypothèse tablant sur une augmentation encore plus importante de la production.

Les sources du secteur minier russe émettent d’ailleurs des estimations plus conservatrices pour 2014, de 8,84 millions d’onces, soit 275 tonnes pour l’ensemble de l’année 2014. Il s’agirait d’une hausse annuelle de 10 % seulement, mais on peut raisonnablement penser que cette estimation est délibérément basse, alors que les mêmes personnes avaient tablé pour 2014 sur une baisse de la production de 5 % au début même de cette année.

Classement 2013 Pays Production 2012 Production 2013
(Tonnes) (Tonnes)
1 Chine 413 438
2 Australie 252 265
3 Russie 229 249
4 USA 235 231
5 AFS 180 182
6 Pérou 185 179
7 Canada 105 125
8 Mexique 104 104
9 Ghana 99 102
10 Indonésie 88 96

 

Même si la Russie devait augmenter sa production d’or de 20 % cette année, le chemin à parcourir pour rattraper le champion qui est la Chine est encore long. Il est cependant probablement significatif que les 2 nations qui semblent bien parties pour truster le classement des plus gros producteurs d’or sont également celles qui en accumulent le plus au niveau de leur banque centrale.

La Russie est cependant plus transparente que la Chine lorsqu’il s’agit de rapporter ses stocks d’or au FMI, la Chine continuant de déclarer 1054 tonnes depuis 5 ans. La plupart des experts estiment qu’elle en possède bien plus, 2 à 3 fois la quantité déclarée, voire même plus. La Chine devrait communiquer sur l’état de ses réserves lorsqu’elle estime que le moment politique est opportun. L’objectif serait notamment d’éviter de faire de vagues sur le marché de l’or, pour empêcher une hausse du cours. Cette stratégie permet à la Chine d’acquérir davantage de métal à des tarifs bien plus intéressants. Il est certain que si la Chine annonçait qu’elle possède bien plus d’or que ses 1056 tonnes, cela enclencherait un mouvement haussier brutal.

Ces 2 nations achètent de l’or, ouvertement ou subrepticement, afin de réduire leur dépendance au dollar. La Chine et la Russie ont aussi multiplié les accords commerciaux bilatéraux en monnaie locale afin de se passer du dollar. L’objectif est probablement de remettre en cause l’hégémonie du billet vert, même si quelques années seront encore nécessaires pour que les résultats se matérialisent. Il est également intéressant de noter que des 5 pays qui possèdent le plus d’or, la Russie et la Chine sont les nations qui possèdent le moins d’or en termes de pourcentage de leurs réserves. Ce qui signifie que pour détrôner le dollar, ils devront accumuler encore plus de métal.

Source : traduction de l’article de Lawrence Williams, paru sur MineWeb

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here