Les banques centrales résolument à l’achat sur l’or en 2014

Les banques centrales résolument à l’achat sur l’or en 2014

0
lingot et pièces d'or

Bloomberg nous apprend qu’à l’exception d’une année jamais les banques centrales n’ont acheté autant d’or qu’en 2014 depuis 50 ans ! En plus de ces achats, les demandes de rapatriement se succèdent consacrant définitivement le grand regain d’affection des banquiers centraux pour le métal jaune même si leur timidité les empêche de déclarer tout haut leur flamme, malgré la St-Valentin (sauf lorsqu’ils ont quitté leurs fonctions, comme Greenspan) :

« Les banques centrales du monde ont acheté en 2014 assez d’or pour acquérir 75 Dreamliners de Boeing. Elles ont ajouté 477,2 tonnes à leurs réserves, la seconde plus grosse augmentation de l’histoire depuis 50 ans et 17 % de plus par rapport à 2013 d’après le rapport du World Gold Council publié hier. Sur base du prix moyen de l’or en 2014, il s’agit d’un investissement d’environ 19,4 milliards de dollars. (…)

Durant les 5 dernières années les banques centrales sont repassées à l’achat sur l’or, un changement de tendance après 2 décennies de ventes à partir de la fin des années 80. Cette année, ces achats devraient totaliser au moins 400 tonnes, d’après les estimations du WGC, qui représente 17 producteurs d’or. La demande globale pour l’or a cependant baissé l’année dernière alors que les particuliers chinois ont acheté moins de bijoux, de lingots et de pièces.

« Les banques centrales des marchés émergents ont pour objectif d’augmenter leurs réserves en or car celles-ci sont encore faibles » a déclaré Alistair Hewitt. « La demande en provenance de ce secteur va continuer d’être robuste. »

La Russie fut le plus gros acheteur d’or, tandis que l’Ukraine a vendu quasi toutes ses réserves. (…) L’année dernière, les réserves d’or de la Russie ont connu leur plus grosse hausse depuis au moins 1993 alors que Moscou a acheté 173 tonnes de métal en 2014. (…) »