Une bonne fin d’année en perspective pour l’or ?

Une bonne fin d’année en perspective pour l’or ?

Article de MineWeb.com, publié le 20 octobre 2015 :

« Après sa performance extraordinaire de la semaine dernière, l’or pourrait réussir quelque chose dont il a été incapable depuis 2012 soit terminer l’année en hausse. En réponse au regain de faiblesse du dollar à la poursuite de la baisse de la croissance mondiale et aux spéculations grandissantes que les taux resteront proches de zéro durant le reste de l’année, le métal jaune a franchi la barre de sa moyenne mobile à 200 jours tout en étant proche d’effacer ses pertes enregistrées depuis le début de l’année. Ce pourrait être le renversement de tendance que les partisans de l’or attendaient.

or-moyenne-mobile-200-jours

En août dernier, je vous annonçais que le gestionnaire de hedge fund légendaire Stanley Druckenmiller, qui durant sa longue carrière a fait quelques prédictions mythiques, avait investi dans le métal jaune 323 millions de dollars de sa poche, l’or devenant la plus grosse position de son fonds familial. Même si une telle proportion d’or n’est pas appropriée pour tous les investisseurs (je recommande toujours 10 % d’or, 5 % en lingots et 5 % en actions minières), un tel positionnement résonnait comme une nouvelle prédiction. (…)

La « mort » du dollar ?

Ce n’est pas une coïncidence si la vigueur de l’or de la semaine dernière a eu lieu simultanément avec l’affaiblissement du dollar. Celui-ci s’est retrouvé en « death cross «  (croix de la mort), juste à temps pour Halloween. Largement considérée comme le début d’une tendance baissière, une croix de la mort a lieu lorsque la courbe de la moyenne mobile à 50 jours passe en dessous de la courbe de la moyenne mobile à 200 jours. Pour le dollar, cela n’avait plus eu  lieu depuis 2013.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’or ainsi que les autres métaux et matières premières, sans parler des marchés émergents et des exportations américaines. Récemment, ces actifs ont été massacrés par le dollar fort. Si cette croix de la mort indique réellement le début d’une tendance baissière, l’or pourrait disposer de la latitude nécessaire pour atteindre le seuil de résistance important de 1200 $. (…)

dollar-croix-de-la-mort-2015

Nous entrons dans une période de hausse saisonnière pour l’or

En prenant en compte les achats par amour de l’or, son potentiel haussier est encore meilleur. En Inde, la saison des mariages et des festivités d’automne vient officiellement de commencer ce qui engendre historiquement une vague de demande. Noël et le Nouvel An chinois viennent ensuite, des périodes durant lesquelles le cours de l’or augmente sur base de ces 5 dernières années.

Les frappes russes dopent les achats dictés par la peur.

L’or a aussi profité à court terme des achats dictés par la peur. Plus spécifiquement en raison d’événements géopolitiques comme l’intervention russe en Syrie. Il ne faut jamais considérer une guerre comme une bonne nouvelle mais la vérité est que les troubles politiques ont souvent des effets positifs sur les matières premières et les devises. (…)

L’impact des taux d’intérêt réels sur l’or

Les achats dictés par la peur incluent également les politiques monétaires et fiscales comme la gestion de la masse monétaire et les taux d’intérêt. Contrairement aux événements géopolitiques qui peuvent avoir des effets instantanés sur l’or, ces facteurs peuvent exercer une influence à plus long terme.

Pour rappel, le taux d’intérêt réel correspond à ce que vous recevez après avoir déduit l’inflation. Si une obligation rapporte 2 % par exemple et que l’inflation s’élève elle aussi à 2 %, vous ne gagnez rien. Mais si l’inflation est de 3 %, le taux d’intérêt réel devient négatif.

Lorsque l’or a atteint son record historique de plus de 1900 $ l’once en août 2011, les taux d’intérêt réels étaient de -3 %. Autrement dit, en cas d’achat d’une obligation américaine à 10 ans, vous perdiez 3 % sur votre investissement « sûr ». Vu que la détention d’or est gratuite, il devint plus attractif et son cours grimpa.

Il n’y a quasi pas d’inflation aux États-Unis aujourd’hui, ce qui signifie que les taux d’intérêt réels s’élèvent à 2 %, soit une différence de 5 % par rapport à août 2011. Ce facteur a eu récemment des effets négatifs sur l’or ce qui signifie que le fait qu’il soit parvenu à franchir sa moyenne mobile à 200 jours est encore plus remarquable. (…) »