L’Arizona défie le monopole monétaire de la FED

1
2400
pièces d'or et d'argent

L’histoire montre que lorsque les individus peuvent choisir la monnaie qu’ils utilisent, ils ont tendance à choisir l’or ou l’argent.

Bien sûr, les politiciens modernes et leurs complices keynésiens honnissent le standard or. Car lier la monnaie à un métal précieux limite la capacité des banques centrales à financer la croissance de l’État-providence et de l’État guerrier via la taxe indirecte qu’est l’inflation. Cela force les politiciens à financer les structures étatiques démesurées de façon plus directe, c’est-à-dire via l’impôt.

Malgré l’hostilité des politiciens modernes envers l’or, le métal jaune a joué un rôle dans la politique monétaire américaine encore 60 ans après la création de la FED. Ensuite, en 1971, alors que les craintes concernant l’augmentation des déficits du gouvernement poussèrent de nombreux pays étrangers à convertir leurs dollars en métal, le président Nixon a annulé la convertibilité du dollar en or, créant ainsi la première monnaie entièrement papier de l’histoire des États-Unis.

Cette expérience, désormais longue de 46 ans, se déroule exactement comment les adeptes de l’école autrichienne l’avaient prédit : un déclin continu du pouvoir d’achat du dollar accompagné par la baisse du niveau de vie des classes moyennes et ouvrières, des phases de booms et de crashes économiques, ces derniers étant de plus en plus prononcés, ainsi qu’une croissance explosive des dépenses de l’État. Les politiques de la FED sont derrière la majorité de l’augmentation des inégalités de revenus.

Depuis la crise économique de 2008 dont la FED est responsable, de plus en plus d’Américains comprennent sa responsabilité dans les problèmes économiques de l’Amérique. Le sentiment anti-FED est l’un des facteurs clés de la croissance du mouvement en faveur de la liberté, qui représente le plus gros défi pour la légitimité de la FED. Ce mouvement a fait de la revendication “Auditez la FED” un problème national majeur qui n’a jamais été aussi proche d’être concrétisé.

Mais il n’y a pas que cela. Par exemple, ce mercredi, l’Arizona a envisagé l’adoption d’une nouvelle loi (HB 2014) donnant officiellement cours légal à l’or, l’argent et d’autres métaux précieux. La loi exempte aussi ces métaux de la taxe sur les plus-values, afin donc de s’assurer que les gens ne soient pas punis par le percepteur pour leur rejet des billets de la FED en faveur de l’or et de l’argent. Vu que l’inflation augmente la valeur des métaux précieux, cette taxe permet au gouvernement de profiter, une fois de plus, de la dévaluation de la devise nationale par la FED.

HB 2014 est une loi très importante, très actuelle. L’incapacité de la FED à relancer l’économie malgré des taux planchers records est un signe montrant que nous pourrions assister à l’effondrement du dollar. Il est donc impératif que la loi protège le droit des gens à utiliser des alternatives au billet vert, qui pourrait devenir bientôt un bout de papier sans valeur.

La ratification de la loi HB 2014 envoie également un message au Congrès et à l’administration Trump, prouvant que le mouvement anti-FED gagne en influence. La ratification de cette loi ne ferait que renforcer des mouvements similaires dans d’autres États, les encourageant à l’imiter ; elle permettra également d’augmenter le soutien en faveur d’une loi pour l’audit de la FED, ainsi que l’annulation d’autres lois fédérales concernant le cours légal. (…)

Article de Ron Paul, publié le 5 mars 2017 sur RonPaulInstitute.org

1 Commentaire

Comments are closed.