Les jours de l’or papier de Londres et de New York sont comptés

0
1145
or

Les cours de l’or vont grimper cette année, d’après un vétéran du secteur des matières premières, Vince Lanci, fondateur d’Echobay Partners.

« Ces 3 derniers jours ont reconfirmé mon pronostic pour des cours de l’or bien plus élevé en 2018. Nous enregistrons des plus bas toujours plus élevés. Les développements récents m’avaient rendu nerveux, mais quelque chose de très significatif a eu lieu durant ces 3 derniers jours », a-t-il déclaré à la fin du mois de décembre à l’occasion d’une interview à The Street.

Si ses prévisions sont correctes, l’or devrait atteindre les 1700 $ l’once ou plus en 2018, soit une hausse de 400 $ par rapport au niveau actuel, qui valorise le métal au-dessus de 1300 $.

« Mardi, nous avons enregistré une hausse engendrée par la couverture de positions short. Mercredi, nous avons assisté à une augmentation de 10.000 contrats de décembre ; c’est très inhabituel, cela représente une augmentation de l’intérêt ouvert de 2,3 % », a expliqué Lanci dans une interview accordée juste avant les vacances de Noël.

Le cours de l’or a quelque peu baissé au début du mois de décembre, alors que les investisseurs favorisaient les actions en raison de l’imminence de la ratification de la réforme fiscale du président Trump.

De nombreux investisseurs dans l’or affirment que les cours sont artificiellement plafonnés en raison des marchés papier occidentaux.

D’après Claudio Grass, de Precious Metal Advisory Switzerland, les volumes d’échanges du marché OTC de Londres sont estimés à 1,5 million de tonnes d’or alors que jusqu’à présent, seulement 180.000 tonnes de métal ont été extraites au cours de l’histoire.

« La tromperie des marchés papier de Londres et de New York explosera soit quand la valeur de l’argent papier atteindra zéro, soit lorsque certains investisseurs finiront par exiger la livraison du métal physique », a-t-il déclaré à RT.

Les pays des BRICS, sous l’impulsion de la Russie et de la Chine, envisagent la mise en place d’un standard or basé sur le métal physique.

« Cette initiative pourrait être utile pour à terme démanteler le système actuel vu que l’Occident continuera probablement d’échanger de l’or papier (jusqu’à l’effondrement du système). »

Source : article de RT.com du 6 janvier 2018