L’or en légère baisse malgré les 20 millions de pertes d’emplois aux États-Unis en avril

0
1095
or de la Buba

Ce mercredi, l’or a quelque peu reculé alors qu’ADP annonçait que le mois d’avril a enregistré plus de 20 millions de pertes d’emplois aux États-Unis. Il s’agit de la plus grosse perte d’emplois mensuelle de l’histoire d’ADP.

« Un tel nombre de chômeurs, c’est du jamais vu. Le nombre de pertes d’emplois d’avril a surpassé d’un facteur 2 toutes les pertes d’emplois enregistrées durant la grande récession », a déclaré Ahu Yildirmaz, patron adjoint de l’institut de recherche ADP.

Si ces chiffres sont confirmés par les statistiques officielles, cela signifie que le taux de chômage américain devrait bondir de 4,4 à 14 %. Cela n’a pas empêché l’or de baisser de 0,9 % à 1 690 $ alors que le billet vert s’appréciait par rapport aux autres devises.

Il y a « de l’optimisme concernant les perspectives économiques alors que nous sortons du confinement », a dit Michael McCarthy, stratégiste en chef de CMC Markets. Pour ensuite ajouter :

« Cela dit, nous voyons également que des devises considérées comme des valeurs refuges, telles que le yen et le dollar, sont demandées. Ce qui signifie que le marché des changes ne partage pas cet optimisme. »

Le vice-président de la FED, Richard Clarida, a averti que l’économie va avoir besoin de davantage de stimulations du gouvernement pour rebondir durant le trimestre suivant. De son côté, la Commission a averti ce mercredi que le PIB européen va se contracter de 7,7 % en 2020.

Le prix de l’or à la bourse de Shanghai, qui ouvrait ce mercredi après 5 jours fériés, a continué d’afficher une ristourne historique par rapport aux cours de Londres. L’écart s’est néanmoins resserré à 37 $ l’once après avoir atteint en moyenne 44 $ la semaine dernière.

En Inde, les importations d’or ont chuté en avril, se limitant à un famélique 50 kg contre plus de 110 tonnes en avril 2019. Cela s’explique par la fermeture du trafic aérien et des boutiques qui vendent de l’or.

Source