L’or grimpe en raison de craintes concernant le retour de l’inflation

0
1080
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

C’est l’un des grands thèmes du moment : l’inflation est-elle en train de faire son retour ? Cette question est cruciale vu qu’elle influence énormément le rythme de la normalisation des taux américains. Il y a quelques jours encore, les avis étaient partagés. Aujourd’hui, de nouvelles preuves semblent indiquer que l’inflation pointe bien le bout de son nez, ce qui a permis à l’or de franchir la barre des 1350 $ alors que la semaine d’or fériée suivant le Nouvel an chinois vient de commencer, une période qui coïncide historiquement avec une faiblesse substantielle du métal jaune.

Les contrats à terme or ont atteint un plus haut de 3 semaines après la publication de statistiques indiquant une inflation plus élevée qu’attendu, ce qui a poussé les investisseurs à se tourner vers les métaux précieux en tant qu’assurance contre la hausse des prix, d’après cet article de marketwatch.com.

Les contrats expirants en avril ont progressé de 27,60 dollars (+ 2,1%) pour atteindre 1358 $ l’once. (…) Le dollar index ICE a baissé de 0,6 % (…) tandis que les bons du Trésor de référence (10 ans) ont vu leur taux grimper jusqu’à 2,91 % pour atteindre un plus haut de 4 ans. (…)

L’indice des prix à la consommation a bondi de 0,5 % en janvier pour enregistrer sa hausse la plus importante de ces 5 derniers mois. Cette progression du CPI n’a néanmoins pas altéré de façon substantielle le contexte général de l’inflation, en hausse de 2,1 % sur les 12 derniers mois.

Néanmoins, « la publication de ces chiffres du CPI alimente le scénario des faucons monétaires qui souhaitent voir la FED relever ses taux de façon plus agressive, par exemple en procédant à 4 petits relèvements en 2018 », a déclaré Jim Wyckoff, analyste senior de la société Kitco.com. Sur un an, l’inflation de base n’a pas bougé, à 1,8 %. Les salaires américains ajustés à l’inflation ont, quant à eux, baissé de 0,2 %, ce qui est important à noter. La FED suit attentivement cet indicateur.

Jeffrey Nichols, directeur d’American Precious Metals Advisors à New York, a déclaré qu’outre le CPI, d’autres indicateurs, comme les chiffres de l’emploi, indiquent que l’économie américaine gagne en traction. « Il est important de noter que les investisseurs qui sont optimistes pour l’or ont connu déception sur déception… nombreux sont ceux qui, dans cette catégorie, cherchent juste une bonne raison pour repasser à l’achat. Les incertitudes qui pèsent à nouveau sur les marchés actions sont également un facteur positif pour les métaux précieux », a-t-il déclaré.

« Au final, on en revient au nœud du problème, à savoir que fera la FED avec les taux. La croyance selon laquelle elle resserrera la vis monétaire plus vite que prévu est en train de gagner du terrain. »