Or et argent : voici de quoi être confiant

0
1897
or

Certains investisseurs peuvent être frustrés de voir l’or et l’argent stagner, malgré la belle fin de semaine qui a propulsé l’or au-dessus des 1290 $ l’once. Il s’agit pourtant d’une bonne opportunité pour en accumuler davantage alors que les choses pourraient bien changer. Comme James Turk, Jeff Clark estime dans cet article que les métaux précieux sont en train de former une belle base qui pourra leur servir de rampe de lancement. Voici pourquoi :

« Voyez donc toutes ces informations qui sont tombées durant les 30 derniers jours afin de vous forger votre propre avis :

Demande d’or physique

La demande de lingots et de pièces d’or est peut-être basse en Amérique du Nord, mais celui-ci n’est pas représentative du marché mondial. Voyez plutôt ce qui s’est passé à travers le globe durant le dernier trimestre :

  • En Chine, la demande de pièces et de lingots d’or a atteint des volumes qui la placent juste derrière le record absolu. Durant le 3e trimestre 2017, la demande d’or physique en Chine a augmenté de 57 % par rapport à la même période de l’année dernière.
  • En Turquie, cette demande est presque 3 fois supérieure à celle de l’année dernière.
  • En Europe, la demande de pièces et de lingots d’or a augmenté de 36 % par rapport à 2016. En Allemagne, cette hausse s’est même élevée à 45 %.
  • La demande d’or a bondi de 42 % en Corée du Sud. Il s’agit certes d’un petit marché, mais cela prouve une fois de plus que les investisseurs se tournent vers l’or dès que les tensions géopolitiques s’accroissent.

Il est clair que la demande d’or physique augmente dans de nombreuses régions à travers le monde.

Demande d’or des banques centrales

Durant le dernier trimestre, les banques ont ajouté 111 tonnes d’or à leurs réserves, soit 25 % de plus qu’à la même période de 2016.

La Banque centrale russe a acheté 63 tonnes. Ces réserves d’or atteignent désormais 1778,9 tonnes. Du journal russe Kommersant : « Si les sanctions américaines sont étendues jusqu’à bloquer le portefeuille de Treasuries de la Russie, son or deviendra comme une baguette magique. » Selon Aleksander Losev de Sputnik Asset Management, « le régulateur va poursuivre ses acquisitions d’or tout en réduisant son portefeuille de Treasuries ».

La Turquie s’est également lancée dans des achats importants d’or, ses réserves ayant augmenté de 50 tonnes depuis avril 2016. Voici les importations d’or de la Turquie :

importations d'or de la Turquie 2017On peut voir qu’il est presque acquis qu’un record sera atteint en 2017. Durant le dernier trimestre, d’autres banques centrales sont aussi passées à l’achat :

  • Le Kazakhstan a acheté 10,3 tonnes. Cela fait 5 ans que sa banque centrale fait l’acquisition de métal chaque mois ;
  • Le Qatar a acheté 3,1 tonnes ;
  • La République kirghize a acheté 1,3 tonne ;
  • L’Indonésie a acheté 1,2 tonne ;
  • La Mongolie a fait l’acquisition de 400 kg.

Si ces volumes ne sont pas extraordinaires, ils prouvent que les banquiers centraux des marchés émergents continuent d’estimer nécessaires les achats d’or.

Demande du secteur technologique

La demande d’or en provenance du secteur technologique a augmenté de 2 % par rapport à la même période de 2016, d’après les chiffres du rapport du T3 du World Gold Council.

  • L’or utilisé dans la fabrication d’appareils sans fil a augmenté de 8 % par rapport à l’année dernière.
  • La demande pour les capteurs 3D, utilisés dans la reconnaissance faciale, fut plus importante qu’anticipé.
  • Son utilisation dans les jeux vidéo, l’automobile et les soins de santé devrait suivre la courbe d’augmentation de la demande de ces produits.

Plans gouvernementaux et intérêts institutionnels

  • Le Koweït envisage la construction d’une « Cité de l’or » d’une valeur de 112,5 milliards de dollars. Le ministre du Commerce et de l’Industrie a demandé à la municipalité de Koweït de réserver une parcelle de terrain afin d’y construire un centre « spécialisé dans l’or et les bijoux » de plus de 100 000 m², ce qui en ferait la place réservée aux métaux précieux la plus importante du Moyen-Orient.
  • Le lien électronique établi entre les marchés de l’or de Hong Kong et Shenzhen a vu 900 kg d’or être échangés le premier jour de sa mise en place, pour une valeur de 38,45 milliards de dollars. Ce n’est pas rien.
  • Les hedge funds et les gros gestionnaires ont réduit leurs positions long durant ces derniers mois, mais en termes de positions nettes il y en a plus qu’en début d’année.
  • D’après Zero Hedge, Ray Dalio a fait une véritable razzia sur l’or le dernier trimestre : il a augmenté ses positions sur le GLD de 575 % pour devenir le 8e plus gros détenteur de parts de cet ETF or.

La production d’or est sur le point de décliner

Comme nous en avons déjà parlé, la production d’or via les mines se prépare à décliner. Voici les projections de BMO Capital Market :

Si elles sont correctes, cela signifie que la production d’or minière baissera de presque 33 % d’ici 2025. Cela ne pourra avoir qu’un impact énorme sur le marché et les cours.

« Les fruits des branches les plus basses ont déjà été cueillis », a déclaré Franck Holmes, de US Global Investors. Il faut creuser toujours plus profondément, s’aventurer dans des environnements plus extrêmes afin de trouver des filons économiquement viables. Les règles environnementales sont plus strictes… les coûts de production sont plus élevés… il n’y a pas de nouvelles méthodes pour faciliter l’extraction d’or dans ces zones difficiles d’accès.

Pierre Lassonde, PDG de Franco Nevada, affirme que la production d’or minière va décliner de façon significative (voir cette interview de Pierre Lassonde qui évoque le pic de l’or).

Pour l’argent, ça roule aussi

Les secteurs de la conduite autonome, du photovoltaïque et de la santé vont exiger davantage d’argent métal dans les années à venir, d’après les analystes qui ont participé à la dernière conférence du Silver Institute. (…)

La pâte d’argent est utilisée dans les panneaux solaires. Le graphique ci-dessous met en exergue l’énorme augmentation de la demande qui est projetée pour les années à venir :

pâte d'argent métalLes importations d’argent métal ont significativement augmenté en Chine. D’après les douanes chinoises, les importations d’argent ont augmenté de 68 % en août.

De plus, la production d’argent est en train de baisser. En 2016, la production minière d’argent métal a baissé de 32,5 millions d’onces, pour enregistrer son premier déclin annuel depuis 2002. En ce qui concerne la production d’argent via le recyclage, on a atteint un plus bas de 20 ans.

Conclusion : le futur appartient à l’or

Tous ces faits semblent indiquer que les marchés de l’or et de l’argent se préparent à changer. Les titres futurs seront bien différents d’aujourd’hui, ceux qui se seront positionnés seront récompensés. Ne vous laissez pas endormir par le calme relatif qui règne sur les marchés des métaux précieux. (…) »