Or : plus haut de 3 semaines en raison des perspectives sur les taux US

0
1347
lingotins d'or

En fin de semaine dernière, les contrats à terme sur l’or ont enregistré leur plus haut de ces 3 dernières semaines alors que les investisseurs digéraient les derniers chiffres de l’emploi américain. Ceux-ci mettent en exergue les gros défis qui attendent la reprise économique.

Les chiffres du chômage américain ont rapporté une augmentation hebdomadaire de 2,98 millions de demandeurs d’emploi durant la semaine qui se terminait le 9 mai. Ce chiffre est plus élevé que le consensus de 2,7 millions calculé par MarketWatch après avoir interrogé un panel d’économistes. Cela dit, ces statistiques montrent que les inscriptions au chômage ont atteint un pic à la fin du mois de mars. Depuis, elles ne cessent de baisser.

L’or a trouvé du support grâce aux commentaires du président de la FED, qui a décrit les perspectives de reprise comme étant incertaines. Il a néanmoins refusé d’envisager les taux négatifs, qui offriraient encore plus de support au métal jaune.

« Le marché de l’or fut très actif mercredi dernier, au moment de l’intervention de Powell. Il est même parvenu à conserver ses gains malgré l’insistance de Powell concernant sa réticence à considérer les taux négatifs », a écrit Craig Erlam, analyste senior d’Oanda.

L’or pour livraison en juin a clôturé à 1.740,9 dollars au COMEX ce mercredi, soit la clôture la plus élevée du contrat du COMEX le plus échangé depuis le 23 avril. De leur côté, les contrats argent de juillet ont gagné 3,1 %. (…)

Les partisans de l’or restent très optimistes concernant les perspectives du métal. De nombreux investisseurs observent des analogies entre l’environnement actuel et la crise financière de 2008.

« Si une tendance similaire devait se répéter, le métal précieux pourrait atteindre 3.500, voire 4.000 $ dans les 3 années à venir, a écrit Hussein Sayed, stratégiste en chef de FXTM, dans une note de recherche quotidienne. Si l’histoire ne se répète pas systématiquement, des tas d’ingrédients sont présents pour que l’or poursuive sa marche en avant », a-t-il ajouté. (source)

Les traders défient Jerome Powell sur les taux négatifs

Jerome Powell a eu beau ajouter une nouvelle sortie à une longue série de déclarations officielles contre les taux négatifs, les traders n’en ont cure, selon Zero Hedge. Le comité de la FED affiche pourtant une unanimité rare sur ce dossier, mais les marchés continuent de prédire des taux négatifs. Le trade le plus populaire sur les taux actuellement consiste à anticiper une baisse de 10 à 15 points de base d’ici septembre. Néanmoins, on a aussi assisté à une hausse de l’intérêt pour des options qui protègent les traders de taux négatifs pouvant plonger jusqu’à -0,5 % d’ici la mi-2021.

Et Zero Hedge de conclure :

« Le marché attend simplement la prochaine opportunité pour enfoncer le clou de ce qui semble désormais être une inévitabilité monétaire : les taux négatifs aux États-Unis. »