Tags Posts tagged with "Achats d’or"

Achats d’or

0
lingot et pièces d'or

Article de SputnikNews.com, publié le 29 septembre 2016 :

« La Russie envisage d’acquérir jusqu’à 200 tonnes d’or cette année, soit presque l’équivalent de ses achats de 2015 (208 tonnes). C’est ce qu’a déclaré Anton Navoi, vice-responsable du département des statistiques de la banque centrale russe. Navoi a expliqué pourquoi il est profitable pour l’État d’acheter le métal précieux alors que la Russie est l’un des plus gros producteurs d’or du monde.

S’exprimant à l’occasion d’une conférence ce mercredi, ce responsable a déclaré : « l’année dernière, la banque centrale a acheté 208 tonnes d’or. Cette année, nous allons en acheter 200 tonnes ».

L’or représente actuellement environ 16 % des réserves en devises étrangères du pays, a fait savoir Navoi. S’il n’y a pas d’effort direct visant à augmenter le poids de l’or dans les réserves de la Russie, cela risque néanmoins d’arriver vu que les achats d’or sont profitables pour le pays :

« La banque centrale achète de l’or parce que c’est profitable. Nous sommes le 3e producteur mondial d’or et nous avons la possibilité d’en acheter avec notre monnaie nationale, opportunité dont sont dépourvus bien d’autres pays, » a conclu le banquier.

Depuis le début de l’année, la banque centrale russe a acheté 3,6 millions d’onces (112 tonnes) d’or. Au 1er septembre 2016, les réserves d’or de la Russie totalisaient 49,1 millions d’onces (1527,2 tonnes) pour une valeur estimée à 64,71 milliards de dollars.

Des réserves d’or russes qui doublent régulièrement

Depuis la décennie en cours, la Russie achète régulièrement de l’or. En 2007, ces réserves s’élevaient à 402 tonnes. En 2012, elles avaient plus que doublé à 883,2 tonnes. D’ici la fin de l’année, il semble que ce stock va à nouveau doubler, cette fois pour s’élever à plus de 1600 tonnes.

Alors que les analystes prédisent la poursuite de la hausse du cours de l’or (les prix ont déjà grimpé de près de 20 % depuis janvier), les investisseurs chinois cherchent activement à augmenter leurs investissements dans la production d’or en Russie.

D’après Rosgeo, société d’État spécialisée dans l’exploration géologique, la Russie pourrait d’ici 2030 détrôner l’Australie pour devenir le second producteur d’or derrière la Chine. Après avoir extrait 247 tonnes d’or en 2014, la Russie pourrait produire jusqu’à 400 tonnes du métal jaune d’ici 15 ans.

En plus de son utilisation dans la bijouterie, l’électronique et l’aérospatial, l’or est devenu une option d’investissement attractive pour les banques centrales russe et chinoise, notamment en raison de son rendement élevé par rapport aux obligations américaines. Les analystes suggèrent également que la décision de Moscou et de Pékin visant à réduire leur dépendance à la dette américaine ait pour objectif de réduire la capacité de Washington à mettre la pression financière sur ces pays durant les épisodes de relations politiques tendues.

 

 

 

 

 

 

 

2
lingot et pièces d'or

Article de Nikkei.com, publié le 12 juillet 2016 :

« Les banques centrales poursuivent leurs acquisitions d’or, la Chine et la Russie en tête afin de réduire leur dépendance au dollar et à l’euro ainsi que pour maintenir la confiance dans leur devise domestique.

Les banques centrales du monde ont augmenté leurs réserves d’or de 2,7 % par rapport à l’année précédente pour posséder un total d’environ 32.800 tonnes, d’après le rapport du World Gold Council publié la semaine dernière. En 2015, elles ont acheté en net 483 tonnes, plaçant cette année sur la seconde marche du podium des achats annuels les plus conséquents depuis la fin de la convertibilité du dollar en or en 1971. D’après Thomson Reuters GFMS, cela fait 6 années d’affilée que les banques centrales sont, globalement, à l’achat.

Augmentation des réserves d’or (officielles) de la Chine de 70 %

Durant les 12 derniers mois, la Chine a augmenté ses réserves d’or de 70 %, un chiffre impressionnant, pour porter ses réserves à environ 1800 tonnes, ce qui place la Chine en 5e position des pays qui possèdent le plus d’or. (…) La rivalité politique entre Pékin et Washington a également contribué à pousser la Chine vers l’or. (…)

Augmentation des réserves d’or de la Russie de 18 %

La Russie a également dopé ses réserves d’or, de 18 % durant les 12 derniers mois, pour un total d’environ 1480 tonnes. La baisse du cours du pétrole a porté un coup dur à l’économie russe, ce qui a fait baisser le rouble. La Russie a décidé d’acheter davantage d’or en lieu et place du dollar ou de l’euro sur fond de sanctions occidentales en raison de la crise ukrainienne. (…)

Certaines banques centrales ont vendu une partie de leur or. Notamment le Venezuela, qui s’est débarrassé de 43 % de ses réserves, étranglé par la chute des cours du brut et obligé ainsi de se séparer de ses réserves pour rembourser sa dette. Mais le Venezuela fait partie des exceptions. Les pays développés, dont le Japon, n’ont pas touché à leurs réserves d’or.

Les pays émergents ont commencé à acquérir de l’or à la fin des années 2000, lorsque la crise financière de 2008 et la crise de la dette européenne ont entamé la crédibilité du dollar et de l’euro. (…) »

0

Article de ZeroHedge du 13 novembre 2014 :

« Alors que la Chine achète à tour de bras du pétrole « bon marché », la Russie, d’après les dernières données publiées par le World Gold Council, a jeté quant à elle son dévolu sur l’or, qu’elle achète en énormes quantités. Surpassant de loin les achats des autres pays du monde durant le 3e trimestre 2014, la Russie a ajouté 55 tonnes à ses réserves, une quantité incroyable, comme rapporté par le journal The Telegraph.

Poutine profite des cours attractifs actuels de l’or pour remplir les coffres de la banque centrale de Russie avec des lingots, alors qu’il se prépare à une éventuelle guerre économique d’usure avec l’Occident.

Durant le 3e trimestre, la Russie a acheté plus d’or que tous les autres pays confondus (note : sans prendre en compte la Chine, qui effectue ses achats de métal en catimini, comme un joueur de poker).

De l’article du Telegraph :

On estime que le gouvernement de Vladimir Poutine accumule de grosses quantités d’or, alors que les réserves en métal du pays ont triplé durant la dernière décennie, pour atteindre aujourd’hui 1150 tonnes. Ces réserves pourraient fournir au Kremlin la puissance de feu vitale nécessaire pour tenter d’enrayer la chute du rouble.

Au total, les banques centrales du monde entier ont acheté 93 tonnes d’or durant le 3e trimestre, ce qui signifie que cela fait 15 trimestres consécutifs que les achats d’or surpassent les ventes. Dans son rapport, le World Gold Council estime que cette tendance est due à un ensemble de tensions géopolitiques ainsi qu’au souhait de nombreux pays de diversifier leurs réserves en se détournant du dollar.

D’après le WGC, les banques centrales du monde entier auront fait l’acquisition de 500 tonnes d’or durant cette année. Depuis 2009, elles sont résolument passées à l’achat. »